Briser le silence au sujet de la maltraitance envers les aînés

Publication: Mis à jour:
OLD PERSON
Alamy

Québec lance une campagne de sensibilisation pour contrer la maltraitance envers les aînés. Les différentes publicités invitent les victimes et leurs proches à dénoncer les situations d'abus et de sévices en joignant la ligne téléphonique d'aide aux aînés.

La maltraitance envers les aînés est un phénomène encore tabou et peu connu, mais bien réel, selon le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Réjean Hébert.

« Depuis octobre 2010, la ligne d'aide abus aînés a reçu plus de 10 000 appels. C'est un triste succès, parce que chacun de ces appels signifie une victime, une situation inacceptable dans la société », a indiqué le ministre Hébert.

Les statistiques obtenues à partir de ces appels démontrent que les victimes sont le plus souvent des femmes âgées de 70 à 89 ans qui subissent, dans plus de la moitié des cas, les sévices d'un membre de leur famille.

Les publicités ont pour trame sonore la chanson d'Édith Piaf La vie en rose. Sur des paroles d'amour, des aînés sont victimes de différents abus, de la violence psychologique à l'extorsion.

La campagne d'une durée de cinq semaines est constituée de publicités à la télévision et à la radio, qui seront diffusées à compter de dimanche soir. Des messages publicitaires seront aussi visibles sur des panneaux d'affichage et sur Internet.

Manque de ressources

La campagne du gouvernement est bien accueillie par les organismes qui viennent en aide aux aînés et qui s'étaient déplacés dans les bureaux du ministère de la Santé et des services sociaux à Québec pour son lancement. 

Plusieurs déplorent toutefois le manque de ressources pour venir en aide aux victimes. « On a tellement de demandes qu'on n'est pas capable de toutes y répondre. Ce que l'on souhaite, c'est d'avoir davantage de ressources pour aider les gens », a fait valoir la présidente de l'Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées, Judith Gagnon.

La ligne téléphonique d'aide aux aînés, qui offre un service d'écoute confidentiel gratuit et bilingue, a été lancée en 2010. Elle est disponible sept jours par semaine, de 8 h à 20 h.

La campagne de sensibilisation lancée jeudi s'inscrit dans la lignée du Plan d'action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées déposé en 2010.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Le meilleur et le pire du gouvernement Marois
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Briser le silence au sujet de la maltraitance envers les aînés