NOUVELLES

L'épouse de Mark Carney critiquée par la presse britannique

27/03/2013 12:56 EDT | Actualisé 27/05/2013 05:12 EDT

La femme de Mark Carney, le gouverneur de la Banque du Canada qui dirigera à compter du 1er juillet la Banque d'Angleterre, fait les choux gras de la presse britannique.

Lundi dernier, sur Twitter, Diana Carney a publié un commentaire laissant entendre qu'elle avait de la difficulté à trouver une habitation abordable à Londres. « Peut-être serai-je en mesure de trouver un endroit, après tout », a-t-elle écrit, en accompagnant son commentaire d'un lien vers une nouvelle au sujet du recul du président français, François Hollande, quant à la proposition de taxer davantage les très riches contribuables. Cette proposition avait donné cours à la rumeur que ces nantis fuient Paris pour s'établir à Londres.

Le Daily Mail s'est emparé du commentaire de Diana Carney en dénonçant le fait que son époux s'est vu allouer une rémunération de 1 250 000 $, incluant une allocation hebdomadaire de 7882 $ pour se loger. Mark Carney est le premier étranger à être nommé au poste prestigieux de gouverneur de la Banque d'Angleterre.

Alors qu'il comparaissait le 7 février dernier devant les élus britanniques, Mark Carney avait dû s'expliquer sur sa rémunération, plus élevée que celle allouée à son prédécesseur, Mervyn King. Le prochain gouverneur de la Banque d'Angleterre a affirmé qu'il quittait l'une des capitales les moins chères du monde, Ottawa, pour s'établir dans l'une des plus chères.

Le commentaire de Diana Carney a été fait sur un compte protégé sur Twitter, ce qui signifie que seuls les internautes ayant obtenu la permission de la détentrice du compte peuvent y accéder.

PLUS:rc