NOUVELLES

Les Lemaire espèrent que Mario Plourde saura donner un second souffle à Cascades

26/03/2013 11:17 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Les trois frères Lemaire espèrent que la nomination de Mario Plourde à la tête de Cascades (TSX:CAS) donnera un second souffle à l'action de l'une des entreprises québécoises les plus connues.

En annonçant que M. Plourde, 51 ans, deviendra le 9 mai PDG de l'entreprise fondée en 1964 à Kingsey Falls, dans le Centre-du-Québec, les Lemaire ont mis en oeuvre un plan établi il y a un peu plus de deux ans.

«On espère que ce sera une bonne décision qui donnera une plus-value à l'action», a déclaré le PDG actuel de Cascades, Alain Lemaire, 65 ans, au cours d'une conférence de presse forte en émotions, mardi.

«C'est dommage qu'il n'y ait pas d'appréciation (de l'action), a-t-il ajouté. Il faut croire qu'on ne livre pas (la marchandise) et ça fait partie des raisons du changement que l'on opère dans le moment afin d'injecter du sang neuf.»

Les Lemaire n'ont pas eu à attendre trop longtemps: l'action de Cascades a bondi de près de quatre pour cent mardi et s'échangeait à 4,51 $ en fin d'après-midi, à la Bourse de Toronto. La nomination de M. Plourde était pourtant largement attendue par les investisseurs.

Au cours des cinq dernières années, le titre a perdu 38,8 pour cent de sa valeur. Depuis un an, toutefois, il est en progression de 8,1 pour cent.

«Cascadeur» depuis 28 ans

Mario Plourde était chef de l'exploitation de Cascades depuis février 2011. Avant d'être choisi pour ce poste qui constituait en fait une répétition générale pour la fonction de PDG, il avait dirigé pendant 10 ans la division des produits spécialisés de l'entreprise. Il est entré chez Cascades comme comptable à l'âge de 24 ans, en 1985, alors que l'entreprise enregistrait un chiffre d'affaires annuel de 100 millions $. En 2012, c'était 3,65 milliards $.

Laurent Lemaire, 74 ans, a présenté M. Plourde comme «le quatrième membre des Trois mousquetaires». «Je dirais même qu'il est un peu le quatrième frère», a-t-il lancé en souriant.

«On peut succéder aux frères Lemaire mais on ne peut pas les remplacer, a quant à lui affirmé Mario Plourde. Tous les trois, vous êtes des grands du Québec inc. Je suis très fier d'être à vos côtés aujourd'hui. Je m'engage à perpétuer les valeurs de cette entreprise et de reprendre le flambeau que vous portez depuis bientôt 50 ans.»

«Mario était celui qui était le plus apte à prendre la relève», a estimé Bernard Lemaire, 76 ans, en assurant que la famille allait conserver sa participation d'environ 34 pour cent dans Cascades.

«C'est sûr que ça nous fait un fait un petit pincement au coeur», a admis Alain Lemaire en parlant du changement de la garde.

Le seul enfant des frères Lemaire à occuper un poste de direction est Patrick, fils de Bernard, qui est PDG de l'entreprise affiliée Boralex (TSX:BLX), spécialisée dans la production d'énergie renouvelable. Il n'avait pas l'intention de passer chez Cascades, du moins pas tout de suite.

Mario Plourde a souligné mardi qu'il allait poursuivre l'application du plan stratégique 2012-2015 de Cascades, qui prévoit notamment la fermeture ou la cession des usines les moins rentables.

La force du dollar canadien et les prix élevés du papier récupéré, la matière de base des produits de Cascades, ont tous deux nui à Cascades au cours des dernières années. L'entreprise souffre aussi de sa lourde dette, qui dépasse 1,5 milliard $.

Alain Lemaire demeurera président du conseil d'administration et ses deux frères continueront d'y siéger. Ils entendent surveiller M. Plourde de près, tout en lui donnant la «marge de manoeuvre» nécessaire pour diriger à sa guise les activités quotidiennes de Cascades.

«Il ne faut pas s'attendre à ce que l'entreprise change du tout au tout, a prévenu le principal intéressé. Je suis un produit Cascades, donc mes valeurs et celles de l'entreprise se rejoignent énormément.»

Bernard Lemaire a dirigé Cascades de 1964 à 1992. Laurent lui a succédé et est demeuré en poste jusqu'en 2003, avant de passer le relais à Alain.

Cascades exploite 113 usines au Canada, aux États-Unis et en Europe. L'entreprise, qui est le premier fabricant de carton-caisses et le deuxième fabricant de papiers tissu au Canada, emploie plus de 12 000 personnes.