NOUVELLES

Les policiers du SPVM ne garderont pas leur horaire de trois jours

26/03/2013 02:05 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

La Ville de Montréal confirme que ses policiers ont repris leur ancien horaire de travail depuis dimanche dernier. Le projet pilote d'horaire de trois jours par semaine ne sera pas prolongé.

Le syndicat des policiers avait fait appel à un arbitre pour obtenir une prolongation du projet pilote, mais a essuyé un refus. Le maire de Montréal, Michael Applebaum, avait expliqué l'abandon du projet pilote par les coûts supplémentaires et les difficultés administratives qu'il occasionnait.

Le maire Applebaum et la Fraternité des policiers et policières de Montréal étaient à couteaux tirés sur cette question.

Le système d'horaires de nouveau en vigueur prévoit des cycles de 35 jours au cours desquels les policiers en travaillent 21 (l'horaire 21-14 : 35), avec des quarts d'une durée de 8 h 30. Tous les patrouilleurs alternent alors entre jours, soirs et nuits.

La Fraternité soutenait que le projet pilote d'horaire 35-35 : 70 permettait une meilleure conciliation travail-famille pour les 30 % de femmes que compte le syndicat et les 600 couples à l'intérieur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). De plus, ajoutait le syndicat, cet horaire augmentait les effectifs aux heures où le SPVM reçoit le plus grand nombre d'appels, soit entre 21 h 30 et 1 h 15. Il permettait enfin « aux policiers de première ligne de mieux connaître leur clientèle ».

PLUS:rc