NOUVELLES

Budget du N.-B. : hausse d'impôt et réduction des dépenses

26/03/2013 05:21 EDT | Actualisé 26/05/2013 05:12 EDT

Les contribuables du Nouveau-Brunswick paieront davantage d'impôt à compter du 1er juillet 2013. Il s'agit d'une des mesures annoncées dans le budget provincial, présenté mardi.

Le ministre des Finances de la province, Blaine Higgs, veut s'attaquer au déficit, qui s'élèvera tout de même à près de 479 millions de dollars en 2013-2014. Il s'agit d'un déficit encore plus élevé que celui de l'an dernier.

Pour ce faire, il a présenté le plus austère de ses trois budgets. En conférence de presse, il a affirmé qu'il s'agissait du budget le plus difficile qu'il ait eu à préparer depuis son entrée en poste, en 2010.

Les taux d'impôt sur le revenu des contribuables augmenteront, pour atteindre ce qu'ils étaient en 2006. Les personnes dont les revenus annuels dépassent 77 000 $ seront les plus touchées par ces hausses. Quant à l'impôt des sociétés, il passera de 10 % à 12 %.

Augmentations d'impôt

  • 40 000 $ par an, personne seule : 156 $
  • 80 000 $ par an, personne seule : 1248 $
  • 100 000 $ par an, personne seule : 2080 $

Les fumeurs contribueront également aux revenus de la province. La taxe sur les produits du tabac augmentera dès mercredi. Le prix d'un paquet de cigarettes fera un bond de 50 ¢. Le ministre Higgs avait plusieurs options pour accroître les revenus de la province, dont l'augmentation de la TVH et la hausse de la taxe sur le carburant, deux mesures qu'il n'a pas retenues.

Réduction des dépenses

Le ministre des Finances compte récupérer 230 millions de dollars dans l'ensemble des ministères.

Le gouvernement va poursuivre son plan de réduction du personnel. Environ 500 personnes quitteront la fonction publique au cours de l'année, la plupart pour prendre leur retraite. La taille des services publics a diminué de 637 employés en 2012-2013.

Le gouvernement compte réduire ses dépenses dans plusieurs secteurs. Il va, entres autres, revoir l'utilisation des véhicules par les employés et la vente de l'avion gouvernemental. Le ministère des Transports et de l'Infrastructure voit son budget amputé de 26 millions de dollars.

Santé et éducation

Le ministre Higgs impose une réduction sur les dépenses en santé. Il fixe à 425 millions de dollars le plafond des facturations à l'assurance-maladie pour les 2 prochaines années. Des compressions sont prévues dans le but d'absorber la hausse des coûts sans augmenter les budgets.

Le ministre Higgs affirme que les services offerts aux patients ne seront pas touchés.

En éducation, le gouvernement va geler le financement des universités et des collèges communautaires. Il limite également à 150 $ l'augmentation des frais de scolarité. Le ministre Higgs compte bonifier les budgets destinés à la petite enfance.

Nouveaux investissements

  • 16 millions pour l'innovation
  • Nouvel institut d'énergie
  • Financement de foyers de soins spéciaux
  • Remplacement de foyers de soins
  • Augmentation des taux d'aide sociale
  • Financement accru pour la petite enfance
  • Stratégies sur le diabète et la santé mentale

PLUS:rc