NOUVELLES

Une pétition pour venir en aide aux parents d'enfants polyhandicapés

25/03/2013 04:43 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Les parents qui vivent avec un enfant sévèrement handicapé âgé de plus de 21 ans entament une nouvelle bataille. Ils demandent à la population de les appuyer dans leurs revendications en signant une pétition qui sera déposée à l'Assemblée nationale.

Ces parents veulent obtenir un soutien financier de l'État afin de rester à la maison pour s'occuper de leur enfant à l'âge adulte. Manon Gauvin, mère d'un enfant victime de paralysie cérébrale, est à l'origine de la pétition. La femme de Magog estime qu'il en coûterait moins cher au gouvernement de lui verser 35 000 $ annuellement plutôt que d'avoir à assumer les coûts du placement de son enfant. « Ça monte à 42 000 $ pour les familles d'accueil puis 70 000 $ pour un CHSLD », mentionne-t-elle.

Actuellement, lorsqu'un jeune qui vit avec un handicap physique et intellectuel atteint l'âge de 21 ans, il n'est plus sous la juridiction de la Loi sur l'instruction publique du ministère de l'Éducation. C'est le ministère de la Santé et des Services sociaux qui veille à lui procurer l'aide dont il a besoin. Un appui jugé inadéquat par certains parents.

La pétition est en ligne sur le site de l'Assemblée nationale. Elle sera déposée à l'Assemblée nationale par le député François Bonnardel, le 15 mai.

PLUS:rc