BIEN-ÊTRE

Tromper sa femme: le risque d'infidélité serait moindre avec la femme de son meilleur ami

25/03/2013 09:46 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT
Shutterstock
young people eating in a thai...

Ce serait un truisme de dire qu'il est plus facile de tromper sa femme avec une inconnue plutôt qu'avec celle d'un ami. Mais cette fois, c'est scientifiquement prouvé: selon une étude menée par le professeur d'anthropologie Mark Flinn de l'université du Missouri, le taux de testostérone des hommes chuterait drastiquement lorsqu'ils sont en contact avec l'épouse d'un ami proche.

"Bien que beaucoup d'hommes ont la possibilité de conclure avec la femme d'un ami, peu osent franchir le cap de l'adultère", explique le chercheur. "Généralement, la testostérone des hommes augmente lorsqu'ils sont à proximité d'une potentielle partenaire sexuelle ou de la femme d'une personne qu'ils détestent. Dans le cas d'un proche, nos mécanismes biologiques ont évolué de sorte à ce que nous fassions tout pour préserver notre amitié si celle-ci est stable".

En somme, la société et son corollaire, l'évolution des mentalités, agiraient directement sur nos hormones sexuelles. L'étude ne précise toutefois pas jusqu'à quel degré d'amitié, le schéma est applicable. Car subsistent toujours des couples d'amis prêts à franchir l'interdit, tout en étant soucieux de maintenir une relation cordiale.

Entre confiance dans un couple et paix mondiale, il n'y a qu'un pas

Reste que Mark Flinn a bon espoir que ces découvertes servent à résoudre des problèmes bien moins frivoles. Selon le scientifique, ses recherches sur la testostérone lèvent le voile sur l'évolution de la nature humaine et sur sa capacité naturelle à s'entraider. Rien que ça.

Les exemples d'application qu'expose le chercheur sont néanmoins à prendre avec une certaine circonspection, l'anthropologie étant une science interprétative. Pour Mark Flynn, l'instinct naturel qui pousse les hommes à s'entraider pourrait inciter l'ONU et l'OTAN à mettre leur forces en commun pour résoudre plus facilement leurs problèmes.

"Plus nous voyons la Terre comme une communauté unifiée, plus nous développons nos aptitudes naturelles à combattre nos menaces communes, comme le changement climatique."

De ce constat, le chercheur en est arrivé à la conclusion que toute relation de confiance se traduit en bloc qui se superpose entre eux. Ainsi, un ami trahit l'autre et c'est toute une communauté qui en pâtit. L'inverse est également vrai. D'où la nécessité de ne pas tromper sa femme avec celle d'un ami. Et l'humanité vous remerciera pour cette contribution certes modeste, mais nécessaire à l'instauration d'une confiance universelle. Ou l'art d'extrapoler à partir d'un niveau de testostérone...