NOUVELLES

Programmation du Périscope : Création et voix nouvelles du Québec et d'ailleurs

25/03/2013 02:47 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Le Théâtre Périscope a dévoilé lundi les spectacles au menu de sa prochaine saison 2013-2014 sous la direction de Frédéric Dubois. Sept pièces sont au programme de cette saison sous le signe de la création et des voix nouvelles qui s'amorcera en septembre.

Le directeur artistique Frédéric Dubois souligne que la programmation reflétera le foisonnement théâtral de Québec et fera la part belle aux jeunes créateurs. « On répond à un mandat très particulier de recevoir des compagnies plus intermédiaires, qui ont un historique un peu plus avancé, mais il faut aussi être très ouvert à ce qui se fait de plus jeune. Il faut faire attention d'être à l'écoute des écritures qui arrivent, des nouvelles écritures, les nouvelles mises en scène et de leur trouver de l'espace et du temps », mentionne Frédéric Dubois.

Les compagnies de théâtre aborderont de nombreux thèmes qui touchent de près l'être humain, souligne Frédéric Dubois. « Les compagnies débarquent avec des thèmes qui les touchent : la catastrophe écologique, le capitalisme, mais aussi l'amour, la relation, la sexualité, le rapport à l'autre, le voyage, la mondialisation, mais au fond, tout ça est attaché par l'humain, par ce qu'il a de plus radical, de plus beau et de plus laid », illustre-t-il.

La figure du capital sera exploitée avec Viande à chien, un spectacle créé par Frédéric Dubois et Alexis Martin inspiré du roman Un homme et son péché de Claude-Henri Grignon.

Un panorama de la sexualité et de l'amour sera par ailleurs proposé avec le théâtre documentaire Faire l'amour créé par Anne-Marie Oliiver et mis en scène par Véronique Côté. Le spectacle sera basé sur des faits véridiques, explique la comédienne Anne-Marie Olivier. « On va y aller avec des témoignages, des cueillettes d'information, des lectures. Un sexologue va travailler avec nous. Ce qui m'intéresse aussi, c'est de voir ceux qui sont venus avant nous, nos ancêtres. La sexualité, il y a 100 ans, c'était différent, mais il y a quand même des choses qui se répondent », dit-elle.

La saison sera lancée en septembre avec Quand la mer d'Esther Beauchemin, une pièce inspirée par les événements entourant la disparition progressive de la mer d'Aral.

PLUS:rc