NOUVELLES

Industrie aérospatiale : besoins importants de main-d'oeuvre

25/03/2013 05:31 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

L'industrie aérospatiale du Québec prévoit créer quelque 2300 nouveaux postes au cours de l'année 2013, selon le rapport du comité sectoriel de main-d'œuvre en aérospatiale au Québec (CAMAQ) publié lundi.

Il s'agit de postes d'ingénieurs, de machinistes, d'ébénistes et finisseurs de meubles, de pilotes ou encore de techniciens spécialisés. Ces nouveaux postes s'ajouteraient aux quelque 2900 emplois déjà prévus en raison de départs à la retraite, notamment.

Besoins de main-d'œuvre estimés dans l'industrie aérospatiale du Québec en 2013

  • 1100 ouvriers spécialisés
  • 530 techniciens
  • 450 scientifiques en génie
  • 170 postes administratifs
  • 50 pilotes d'aéronefs

Quelque 40 000 postes à pourvoir d'ici 10 ans, selon le CAMAQ. Les responsables de l'industrie indiquent que le taux de chômage n'est que de 1,9 % dans le domaine alors qu'il est de 7,5 % au Québec.

L'École nationale d'aérotechnique et l'École des métiers de l'aérospatiale de Montréal s'associent d'ailleurs pour faire conjointement la promotion de leurs formations spécialisées en aérospatiale, en mettant en ligne un portail donnant les détails sur les formations et les carrières possibles.

L'industrie compte actuellement 58 162 travailleurs, dont 1782 employés dans l'entretien d'aéronefs, 12 048 employés chez les transporteurs aériens et 44 332 dans le secteur manufacturier, selon les données du CAMAQ.

Le CAMAQ mène son étude annuelle auprès de l'ensemble de l'industrie aérospatiale du Québec, soit 360 entreprises dans 17 régions.

PLUS:rc