NOUVELLES

Fuite de renseignements sur le budget: le NPD veut une enquête criminelle de la GRC

25/03/2013 11:36 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT
CP

OTTAWA - Même si certains détails des budgets de gouvernement sont régulièrement ébruités aux médias avant les dépôts officiels, les néo-démocrates croient qu'une de ces fuites la semaine dernière devrait attirer l'attention de la police, plus particulièrement de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Le député Guy Caron a donc envoyé une lettre au commissaire de la GRC, Robert Paulson, pour attirer son attention, mentionnant des «actes possiblement criminels reliés à une fuite sur le budget». La fuite que le député Caron dénonce: les réductions tarifaires sur les équipements de hockey et certains autres produits.

Mercredi dernier, soit la veille du budget fédéral, les quotidiens The National Post et The Globe and Mail annonçait ces réductions dans ses pages. La nouvelle, vue comme un des éléments positifs du budget, était confirmée dans le budget de jeudi.

«La fuite de cette information avant le dépôt officiel du budget (par le ministre Jim Flaherty) a fourni une occasion de faire des gains personnels pour ceux qui en avaient eu connaissance», écrit le député dans sa lettre. M. Caron réclame donc une enquête pour trouver la source de cette fuite.

Certains droits de douanes sur l'équipement sportif et sur d'autres produits seront éliminés dès 1er avril ou un peu plus tard, indique-t-on dans le budget fédéral, rendu public jeudi dernier à 16h.

L'information a largement été interprétée comme une tentative du gouvernement fédéral de détourner l'attention des médias. Plusieurs chaînes télévisées ont par ailleurs relayé cette annonce, faisant tourner des images d'enfants en équipement de hockey.

Or, il fut par la suite révélé que les conservateurs avaient certes coupé les droits de douanes sur certains produits populaires, mais qu'ils les avaient surtout haussé sur un large éventail de produits.

M. Caron n'a pu quantifier les impacts financiers de cette fuite d'information, mais a soutenu que là n'était pas la question.

«Ce que vous devez comprendre, c'est que cela change le comportement des entreprises dans l'industrie, c'est clair et net», a-t-il déclaré en entrevue avec La Presse Canadienne lundi.

«Et ça, c'est hors de question. C'est précisément pour cela que le contenu d'un budget fédéral est maintenu confidentiel», a poursuivi M. Caron.

Le Parti conservateur est connu pour sa tendance à pourchasser les responsables de fuites d'information, mais les détails sur les droits de douanes n'ont pas déclenché de commentaires de la part de M. Flaherty ni de ses représentants jusqu'à ce qu'il eut été révélé que le NPD avait envoyé une lettre à la GRC.

«Nous avons très à coeur le respect du secret entourant le budget, et nous tentons, au meilleur de nos capacités, de prévenir ce genre de choses avant qu'elles ne se produisent», a écrit dans un courriel le directeur des communications du ministre Flaherty, Dan Miles.

INOLTRE SU HUFFPOST

Budget fédéral 2013