NOUVELLES

De jeunes autochtones arrivent à Ottawa à la suite d'un long périple

25/03/2013 12:58 EDT | Actualisé 25/05/2013 05:12 EDT

Quelque 400 jeunes autochtones sont arrivés au bout de leur périple, lundi midi, afin de soutenir le mouvement Idle No More. Certains d'entre eux ont parcouru jusqu'à 1600 kilomètres à pied et en raquette pour se rendre dans la capitale.

Les marcheurs sont arrivés à l'île Victoria à Ottawa vers midi, après avoir perturbé la circulation en matinée à Gatineau. Ils doivent se rendre en après-midi sur la colline du Parlement pour faire entendre leurs revendications.

Le mouvement a commencé à la mi-janvier, lorsque six marcheurs autochtones d'une communauté du Nord-du-Québec, accompagnés d'un guide, ont quitté la Baie-James pour se rendre dans la capitale nationale afin de se faire entendre par le gouvernement canadien. Au cours du trajet, qu'ils appellent la marche de Nishiyuu, d'autres personnes se sont greffées au groupe.

Les jeunes âgés de 11 à 20 ans ont passé la nuit au Centre Meredith de Chelsea dimanche, pour reprendre la route en matinée.

Selon les participants, le voyage qu'ils effectuent n'est pas seulement inspiré par la grève de la faim de la chef d'Attawapiskat, Theresa Spence, mais aussi par celui de leurs ancêtres autochtones qui ont effectué le même chemin dans le passé.

Les jeunes souhaitent ainsi démontrer que la nouvelle génération autochtone est encore bien vivante et dynamique. Ils réclament également le respect de leur territoire en plus de lancer un appel à l'unité aux Premières Nations.

PLUS:rc