Manif pour tous : suivez le rassemblement des opposants au mariage gay à Paris

Publication: Mis à jour:
MANIF POUR TOUS
L'avenue de la grande armée, le 24 mars 2013 | AFP

Les opposants au "mariage pour tous" se rassemblent dimanche 24 mars à Paris sur un axe allant de la Défense à l'Arc de Triomphe pour demander une nouvelle fois le retrait du texte, déjà voté à l'Assemblée. Alors que le projet de loi sera examiné au Sénat à partir du 4 avril et vraisemblablement voté, les "anti" espèrent mobiliser autant qu'en janvier.

La dernière manifestation avait rassemblé le 13 janvier 340 000 manifestants selon la police, près d'un million selon les organisateurs.

Christine Boutin a réagi sur BFMTV aux débordements lors de la manifestation. Touchée par les gaz lacrymogènes, elle a confirmé s'être évanoui. "C'est la première fois que ça m'arrive, je ne pense pas avoir manifester une violence particulière", a-t-elle lancé à la chaîne, avant de demander purement et simplement la démission de Manuel Valls.

"Ce qui est beaucoup plus important, c'est la façon dont la police a traité les manifestants, c'est inacceptable, car c'était des gens calmes. Le fait que l'on dit qu'il y a 300.000 personnes, le fait que le gouvernement évoqué une 'poignée'.... Aujourd'hui, je dis que la responsabilité du gouvernement est engagée", a-t-elle tempêté, avant de demander, en tant que "responsable de la France", la "démission du préfet de police" et du "'ministre de l'Intérieur, qui a tenu des propos irresponsables".

Plus d'informations sur ces débordements dans notre article dédié à ce sujet.

Partager:

La rumeur avait commencé à circuler sur Twitter, mais une seule photo était disponible. Finalement, l'AFP a publié plusieurs photos de la dirigeante du Parti Chrétien Démocrate, Christine Boutin évanouit dans la rue. Voici l'une d'entre elle:

manif gaz boutin

Partager:

Alors que des manifestants avaient "pris les Champs" alors que l'avenue était officiellement interdite, la police a dû évacuer des centaines de manifestants.

Les forces de l'ordre ont commencé à évacuer dimanche soir à l'aide de gaz lacrymogène et en usant de matraques quelques centaines de manifestants contre le mariage homosexuel qui s'étaient installés sur les Champs-Elysées, a constaté l'AFP.

Les manifestants, dont certains étaient agenouillés en criant "Démocratie!" devant les policiers, étaient pris en tenaille par des gendarmes mobiles d'un côté et des CRS de l'autre, qui les ont poussés sans ménagement, selon plusieurs journalistes de l'AFP sur place.

Partager:

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a estimé que la manifestation dimanche contre le mariage des homosexuels avait "incontestablement" parfois échappé à ses organisateurs, faisant allusion à plusieurs incidents en marge du cortège.

"Incontestablement, la manif leur a parfois échappé, ils ont été débordés par des groupes extrémistes", a-t-il déclaré à l'AFP. "Cette manif a à l'évidence échappé aux organisateurs eux mêmes", a-t-il ajouté.

Au même moment en début de soirée, les forces de l'ordre évacuaient plusieurs centaines de manifestants particulièrement déterminés, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Manuel Valls a évoqué des "dizaines d'interpellations" sans détail, mais ce nombre pourrait grimper dans la soirée.

Partager:

La chef de file de La manif pour tous, Frigide Barjot, a contesté l'exactitude des chiffres de participation avancés par la police.

La préfecture a annoncé 300.000 manifestants, soit 40.000 de moins que le 13 janvier. A l'inverse, les organisateurs ont annoncé plus de 1,4 million de personnes, soit 400.000 de plus que lors de la dernière manifestation.

Un chiffre qui fait douter de nombreux journalistes sur Twitter, qui estiment qu'il est difficile de réunir autant de monde sur seulement quelques kilomètres d'avenue (ici un exemple de calcul).

"Ca devient risible et grotesque, ça ne peut pas durer", a-t-elle dit à des journalistes après la dispersion de la manifestation.

"Quand nous disons 1,4 million de personnes, nous sommes dans le vrai", a affirmé Frigide Barjot, parlant d'une "volonté délibérée de ne pas dire la vérité".

"C'est continuer à vouloir faire monter la pression", a-t-elle ajouté. "On canalisait tout ça, mais il ne faudra pas nous en vouloir si ça part dans tous les sens. Il faut arrêter de se moquer des Français", a-t-elle encore dit.

Elle a précisé que les organisateurs demandaient à être reçus à l'Elysée "dès demain". "Monsieur le président, donnez un signe d'apaisement en nous recevant", a lancé Frigide Barjot.

Elle a aussi annoncé qu'il y aurait "une nouvelle manifestation rapidement".

Partager:

Arnaud Montebourg a réagi aux débordements sur BFMTV:

Partager:

Harlem Désir, patron du PS, a affirmé que des "groupes extrémistes" avaient cherché les "affrontements" lors de la manifestation dimanche contre le mariage homosexuel et a appelé "à ne pas chauffer les esprits" .

Alors qu'on lui demandait de réagir au fait que des gaz lacrymogènes avaient été utilisés à l'encontre de manifestants qui voulaient accéder aux Champs-Elysées, interdits à la manifestation, Harlem Désir, invité de "C'Politique" sur France 5, a répondu: "je pense qu'il ne faut pas chauffer les esprits".

"Il y a un certain nombre de groupes qui pendant la journée ont appelé à provoquer et à chercher des affrontements", a-t-il poursuivi.

Selon lui, ce sont "des groupes extrémistes, qui étaient déjà là dans la manifestation précédente et heureusement cela n'avait pas dérapé".

"Moi, je demande (...) aux leaders de la droite et aux organisateurs de cette manifestation de ne pas chercher la provocation avec la police et de ne pas accepter qu'un certain nombre de jeunes gens essaient de franchir des limites qui sont celles qui sont naturelles sur ce parcours", a souligné le Premier secrétaire du parti, saluant le travail des forces de l'ordre.

Partager:

Nous vous en parlions un peu plus tôt, des gaz lacrymogènes ont été tirés sur des manifestants tentant de forcer le barrage de police pour pénétrer sur les Champs-Elysées. Voici deux photos publiées par l'AFP, en attendant le diaporama qui sera mis en ligne sur cet article dans quelques minutes.

manif pour tous gaz

manif pour tous gaz

Partager:

Frigide Bardot a appelé les manifestants à se disperser, mais certains d'entre-eux sont bien décidés à finir le défilé sur les Champs, malgré les débordements qui ont déjà eu lieu en milieu d'après-midi.

Quelques centaines de manifestants semblent défiler à l'instant sur l'avenue la plus prestigieuse de France:

Partager:

Partager:

La première estimation officielle de la préfecture de police fait état de 300.000 manifestants, soit 40.000 de moins que lors de la manifestation du 13 janvier.

"Les chiffres définitifs seront communiqués en début de semaine prochaine, après visionnage de l'ensemble des films de la manifestation", a déclaré un porte-parole de la préfecture de police de Paris.

Les organisateurs affirment eux être 1,4 million, un chiffre qui en fait douter plus d'un.

Partager:

L'UMP s'empare du dossier, la préfecture réagit... Retrouvez toutes les informations concernant ces gaz tirés en direction de manifestants au "comportement agressif" dans notre article.

Partager:

C'est au tour des organisateurs de la Manif pour tous de donner leurs estimations du nombre de manifestants. Sur son compte twitter l'association annonce 1,4 million de personnes.

Selon le journaliste du Monde Samuel Laurent, il est quasiment impossible de faire rentrer autant de personnes sur l'espace occupé (soit environ 5km d'avenue)

Partager:

Le député UMP Henri Guaino est soit doué en math, soit adepte de la voyance. L'ancienne plume de Nicolas Sarkozy a estimé à plus d'un million le nombre de participants au rassemblement contre le mariage des homosexuels dimanche à Paris, en haranguant une foule familiale très nombreuse.

Lors de la dernière "Manif pour tous", le 13 janvier, "vous étiez un million. Vous êtes plus nombreux aujourd'hui !", a lancé l'ancien conseiller politique de Nicolas Sarkozy.

"L'histoire retiendra cette journée quand, de plus d'un million de poitrines (...) a jailli un seul cri: 'assez!'".

"Monsieur le Président, vous voulez faire oublier votre échec face à la crise économique et sociale (...) c'est une grave faute morale", a-t-il jugé.

"Vous essayez de passer en force en violant des millions et des millions de consciences (...). Regardez cette foule: c'est la grande armée, la grande armée pacifique, mais déterminée (...). Ne restez pas sourd à son appel. Ce serait une faute de trop", a-t-il jugé.

Le 13 janvier, la police avait comptabilisé 340.000 manifestants, alors que les organisateurs en revendiquaient un million.

Partager:

Des gaz lacrymogènes ont été tirés par des gendarmes mobiles à plusieurs reprises pour "maintenir les manifestants" contre le mariage des homosexuels à Paris, qui voulaient accéder aux Champs-Elysées, ont rapporté dimanche des journalistes de l'AFP sur place et la police.

"Entre 100 et 200 personnes ont tenté de forcer un barrage pour rejoindre les Champs-Elysées", a expliqué un porte-parole de la préfecture de police à l'AFP.

Les gendarmes mobiles ont été "obligés de répondre en utilisant des gaz aérosols pour qu'ils ne puissent pas accéder à ce périmètre interdit" aux organisateurs de la manifestation, a ajouté ce porte-parole.

La manifestation était initialement prévue sur un axe de près de 5 km entre la Défense et l'Arc de Triomphe, place de l'Etoile

Partager:

Partager:

Partager:

La situation se tend dans le cortège.

Pour rappel, les manifestants voulaient défiler sur la plus belle avenue du monde, mais la préfecture de police les en a empêchés. Cette décision avait été soutenue par Manuel Valls.

Partager:

Partager:

Le journaliste Samuel Laurent du Monde a publié vendredi 22 mars une enquête sur toutes les associations qui composent le collectif de "La manif pour tous".

"En apparence, la Manif pour tous représente de larges pans de la population. En apparence seulement. Car en réalité, nombre de ces mouvements sont des coquilles vides qui n'ont aucune existence. Quant aux autres, ils sont presque tous liés à l'Eglise, soit directement, soit par les engagements de leurs responsables."

À lire sur Lemonde.fr...

Partager:

Partager:

Partager:

Christine Boutin, interrogée sur BFMTV, en a appelé au président de la République "Ça va exploser" a-t-elle prévenu.

Partager:

Grâce à ce rassemblement statique, les organisateurs espèrent une meilleure visibilité sur le nombre réel de participants.

Partager:

Des dizaines de milliers de personnes ont commencé à se rassembler dimanche en début d'après-midi sur un axe unique allant de La Défense à l'Arc de Triomphe, pour protester contre le mariage homosexuel, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Entre Porte Maillot et la place Charles de Gaulle-Etoile, où se trouvaient les principaux porte-parole de "La manif pour tous", collectif initiateur du mouvement, des milliers de manifestants venus de toute la France, étaient réunis dans un unique cortège.

La préfecture de police n'ayant pas autorisé de parcours, les manifestants parmi lesquels de nombreuses familles, se déplacent essentiellement entre ces deux places, celle de la porte Maillot et celle de l'Etoile.

Ils sont encadrés par quelque 8.000 bénévoles, reconnaissables à leur T-shirt jaune ou rouge, pour assurer accueil et sécurité.

Sur le parvis de La Défense, ces bénévoles dirigent les manifestants vers la place de l'Etoile, distante de 5 km environ.

L'ensemble des manifestants arborent drapeaux aux couleurs fuchsia et bleu outremer, scandent nombre de slogans contre l'autorisation prochaine aux couples homosexuels de se marier, voie ouverte, selon eux, à la procréation médicalement assistée et même à la gestation pour autrui.

Grâce à ce rassemblement statique, les organisateurs espèrent une meilleure visibilité sur le nombre réel de participants.

Partager:

Partager:

Selon le JDD, 35 camions de sono et 18 écrans géants diffuseront les bonnes paroles de Frigide Barjot, d’Henri Guaino, d’Hervé Mariton et d’une vingtaine d’intervenants depuis un podium géant. Quelque 8.000 bénévoles en tee-shirt vert, rouge ou jaune sont de nouveau sur le pont, prêts à distribuer 50.000 drapeaux, 25.000 sifflets et cornes de brume et des milliers de pancartes. La facture devrait dépasser les 700.000 euros du 13 janvier.

À lire sur le JDD

Partager:


Les anti-mariage gay marchent sur Paris - 24/03 par BFMTV

Partager:

Sur le web

Manif pour tous : le combat de trop ?

"Mariage pour tous" : une manif pour rien - LCI - Tf1

Opposition au mariage homosexuel en France - Wikipédia

Avant la «Manif pour tous», l'opération nettoyage des pro mariage ...

«Manif Pour tous»: Tirs de gaz lacrymogènes... La circulation ...