DIVERTISSEMENT

Brigitte Lafleur expose ses toiles jusqu'au 7 avril, à Mont-Saint-Hilaire (PHOTOS)

24/03/2013 10:37 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT
Julie Perreault

Beaucoup de gens ignoraient que, lorsqu’elle n’est pas en train de réciter ses textes sur un plateau de tournage, Brigitte Lafleur joue du pinceau et crée des univers fantastiques, colorés, peuplés de personnages sortis tout droit de son imaginaire. La comédienne lèvera le voile sur cette passion cachée ce dimanche, à la Galerie Maison Dupont, à Mont-Saint-Hilaire, alors qu’elle présentera au public une trentaine de ses toiles à l’occasion de son tout premier vernissage en carrière, justement intitulé PREMIÈRE.

À la fois excitée et intimidée de dévoiler ainsi les œuvres qu’elle gardait jusque-là pour elle et ses proches, Brigitte était prise d’un fou rire nerveux lorsque le Huffington Post Québec s’est entretenu avec elle, plus tôt cette semaine. La jeune femme caressait depuis longtemps le rêve d’exposer ses peintures, mais n’en avait jamais eu le courage. Il aura fallu le passage chez elle de l’animatrice Marie-Christine Lavoie et de toute l’équipe de l’émission Design V.I.P., à Canal Vie, l’automne dernier, pour la convaincre de faire le saut.

« Marie-Christine a décidé de réorganiser mon salon sous forme de galerie d’art et d’exposer mes toiles, raconte-t-elle. Avant, j’avais une gêne à montrer ce que je faisais. Ça m’a donné un petit coup de pied aux fesses, et je me suis dit : “pourquoi pas?”.»

L’engouement de Brigitte pour l’art visuel ne date pas d’hier. « Les enfants trippent à faire des dessins. Eh bien, moi, ça n’a jamais arrêté, illustre-t-elle. J’ai toujours continué. Plus jeune, mes amis posaient pour moi. La première fois que je me suis inscrite dans une école de théâtre, j’ai été refusée, et j’ai décidé d’aller étudier en arts plastiques. J’ai alors découvert le luxe d’être dans la création à longueur de journée. Et c’est un luxe que je me paie à nouveau, en ce moment. »

Celle qui travaille principalement à l’huile, en usant aussi de temps à autre du fusain et du papier peint, affirme être poussée vers trois grands thèmes lorsqu’elle se retrouve devant un canevas : les chevaux, les ballerines et les portraits de toutes sortes.

« Je n’aime pas ce qui est uniquement beau, précise-t-elle toutefois. Les défauts me parlent plus que les qualités. Un mannequin qui est en train de tomber de ses talons, une ballerine qui n’est pas bien dans son costume, un cheval au regard triste et profond… Je trouve que ça donne une dimension humaine. J’aime le côté sauvage, les coulisses. Trasher les toiles, c’est ce qui me parle. »

Les tableaux de Brigitte seront exhibés à la Galerie Maison Dupont, à Mont-Saint-Hilaire, jusqu’au 7 avril. Dimanche, le vernissage se tiendra à compter de 13h. L’actrice sera sur place pour échanger avec les visiteurs, et plusieurs amis artistes lui ont promis de passer la saluer.

« S’il y a une personne que je ne connais pas qui achète une toile, ce sera une victoire, pour moi (rires). La galeriste m’a proposé des prix pour chacune, et je les ai toutes fixées un peu moins cher. Puisque c’est la première fois, j’ai un peu le syndrome de l’imposteur! », rigole l’interprète, qui aimerait néanmoins renouveler l’expérience à tous les ans.

Nouveau spectacle et adoption

En ce qui a trait à ses autres projets, Brigitte Lafleur sera, l’automne prochain, de la sixième saison de La galère, et joue toujours dans L’auberge du chien noir, qui en est à sa 12e année en ondes. Avec son amie, la comédienne Martine Francke, elle travaille aussi à monter un spectacle qui les mettra toutes les deux en vedette et qu’on pourra applaudir en août.

« Nos chums respectifs, Mario Provencher et André Robitaille, sont associés et produisent des pièces, explique-t-elle. Et, récemment, ils nous ont fait une surprise. Ils nous donnent la possibilité de faire un show ensemble et nous laissent carte blanche. Alors, je pense qu’on va se payer un gros fun. C’est inespéré, de se faire offrir une opportunité comme celle-là! On ne sait pas encore à quoi ça ressemblera, mais c’est certain qu’il y aura beaucoup d’humour ! »

Et, parallèlement à tous ces engagements, Brigitte aspire toujours à devenir maman dans un avenir rapproché. Son conjoint et elle ont adressé une demande d’adoption en Chine il y a déjà trois ans, et la tête d’affiche avait bon espoir de serrer son petit trésor dans ses bras d’ici 2014. Or, des nouvelles reçues récemment ne sont pas ce qu’elle anticipait.

« On nous a dit qu’il nous reste encore trois ans et demi d’attente, laisse-t-elle tomber, une déception dans la voix. C’est ce qu’on vient d’apprendre. J’ai fait le saut… Mais il faut s’y faire. On se dit qu’on va l’aimer encore plus. Mettons que ça pratique la patience… »

Pour en savoir plus sur la carrière de Brigitte Lafleur, on visite son site web officiel (www.brigittelafleur.com).

INOLTRE SU HUFFPOST

L'exposition PREMIÈRE de Brigitte Lafleur