NOUVELLES

Boucher perd son poste

24/03/2013 07:45 EDT | Actualisé 24/05/2013 05:12 EDT

Il y a deux ans, Guy Boucher était vu comme l'exemple parfait de l'entraîneur-chef de la nouvelle génération. Le voici maintenant au chômage.

Le Lightning de Tampa Bay a annoncé tôt dimanche matin le congédiement de Boucher. La décision a toutefois été prise samedi soir.

Les entraîneurs adjoints Martin Raymond et Dan Lacroix assureront l'intérim pour le match de dimanche soir contre les Jets, à Winnipeg.

« Guy s'est donné corps et âme pour l'équipe ces trois dernières années et nous apprécions tout le travail qu'il a fait, a expliqué le directeur général du Lightning, Steve Yzerman, dans un communiqué. Mais au bout du compte, je ne suis pas satisfait de la direction où nous allons et je crois qu'un changement maintenant est dans le meilleur intérêt de notre équipe. »

Le Lightning occupe actuellement le 14e et avant-dernier rang dans l'Association de l'Est, à cinq points d'une place en séries. Samedi après-midi, l'équipe s'est inclinée 5-3 à Ottawa, subissant une 17e défaite en 31 matchs. L'équipe avait amorcé la saison en lion avec 6 victoires dans ses 7 premiers matchs, mais elle affiche un dossier de 7-16-1 depuis.

Malgré l'apparente précarité de la situation, la formation floridienne se retrouve à seulement cinq points du 8e rang, avec 17 matchs à disputer.

Le nom de Lindy Ruff circule déjà parmi les possibles candidats pour remplacer Boucher. Fraîchement congédié après 15 saisons à la tête des Sabres de Buffalo, Ruff était entraîneur adjoint pour Équipe Canada aux Jeux de Vancouver, tandis qu'Yzerman occupait le poste de DG de cette formation.

Jon Cooper, l'entraîneur-chef du Crunch de Syracuse, le club-école du Lightning, pourrait également faire partie des candidats, lui qui a remporté la Coupe Calder la saison dernière (NDLR : la filiale du Lightning était alors à Norfolk).

Des changements qui ne rapportent pas

La saison s'amorçait pourtant dans l'optimisme à Tampa. Exclu des dernières séries, le Lightning avait remédié à la situation en embauchant les défenseurs Matt Carle et Sami Salo sur le marché des joueurs autonomes.

L'arrivée du prometteur attaquant Cory Conacher en faisait rêver plusieurs, et Anders Lindback, un géant de 1,98 m (6 pi 6 po), acquis des Predators de Nashville, était perçu comme le gardien numéro 1 recherché depuis si longtemps.

Malgré la 3e attaque de la LNH à 3,26 buts par match, le Lightning a vite piqué du nez. Avec une moyenne de 2,88 et une efficacité de ,903, Lindback est perçu par plusieurs comme une déception.

Un parcours couronné de succès

Guy Boucher est arrivé à la tête du Lightning à l'été 2010 avec une feuille de route impressionnante.

Entraîneur-chef des Voltigeurs de Drummondville de 2006 à 2009, il a mené l'équipe à la conquête du championnat de la LHJMQ et à une place à la Coupe Memorial, où ses hommes ont baissé pavillon en prolongation en demi-finale, face aux futurs champions, les Spitfires de Windsor.

Ses succès lui ont valu d'être embauché comme entraîneur-chef des Bulldogs de Hamilton la saison suivante. Boucher a alors mené le club-école du Canadien à un match de la grande finale de la Ligue américaine. Les Bulldogs avaient été éliminés en sept rencontres en finale de l'Ouest.

La porte s'est aussitôt ouverte pour Boucher dans la LNH, avec le Lightning, où l'histoire s'est vite répétée. Il est encore passé à une victoire de la finale, quand le Lightning a été éliminé en sept matchs par les Bruins de Boston en finale de l'Est.

PLUS:rc