NOUVELLES

Un autre Canadien parmi les dépouilles des assaillants à In Amenas

23/03/2013 08:21 EDT | Actualisé 23/05/2013 05:12 EDT

Les restes d'un deuxième ressortissant du Canada ont été identifiés dans les décombres de l'attentat terroriste perpétré au mois de janvier dans un complexe de production de gaz naturel en Algérie.

Sans confirmer si le Canadien était l'un des assaillants, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) indique que la dépouille a été identifiée « parmi les corps des hommes accusés d'être des terroristes ».

Plus tôt en mars, la GRC avait confirmé la présence d'un autre Canadien parmi les individus tués lors de l'assaut du 16 janvier, sans confirmer s'il s'agissait d'un individu appartenant au groupe de terroristes liés à al-Qaïda ou d'un otage.

Lors de l'attaque, des centaines d'employés avaient été pris en otages par les assaillants en réaction à l'opération des forces françaises contre des rebelles islamistes au Mali.

Les forces spéciales algériennes avaient donné l'assaut final au bout de quatre jours. Entre la prise d'otages et cet assaut, au moins 37 otages étrangers et un otage algérien ont été tués, de même que 29 assaillants.

Le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, avait indiqué peu après l'attaque que deux Canadiens se trouvaient parmi le groupe de militants ayant pris en otage les employés du complexe gazier. Mais le Canada s'était montré sceptique, avançant que les deux hommes en question étaient peut-être munis de faux passeports.

Le ministère canadien des Affaires étrangères n'avait pu confirmer ces informations initialement et des enquêteurs de la GRC avaient été dépêchés en Algérie afin d'effectuer un suivi.

PLUS:rc