NOUVELLES

Les (des)sous du sport amateur

23/03/2013 09:32 EDT | Actualisé 23/05/2013 05:12 EDT

On connaît les gains des joueurs de golf, tennis, les salaires des joueurs d'équipes professionnelles... mais qu'en est-il des gains des athlètes de sports dits « amateurs » ?

Objectif Sotchi (samedi 14h) a fouillé l'une des chasses gardées en sports olympiques : les bourses aux gagnants et les sommes versées par les fédérations internationales à l'issue d'une Coupe du monde ou de Championnats du monde. Des chiffres parfois difficiles à obtenir, alors qu'ils sont en une sur les pages des athlètes en tennis et golf, par exemple.

Lorsque Dominique Maltais a grimpé sur la plus haute marche du podium jeudi, elle a reçu une médaille d'or, des fleurs et un chèque de 11 250 francs suisses (12 000 $CA). Des cadeaux du genre, elle en a reçu neuf fois cette saison, pour un gain total de 74 000 $. La méthode de rétribution diffère selon les fédérations internationales, mais toutes remettent des récompenses monétaires à leurs meilleurs représentants.

FIS, première de classe

Le ski alpin est le plus généreux du groupe. La Slovène Tina Maze a touché la somme record de 760 000 $ cette saison et 20 de ses collègues skieurs, plus de 100 000$. Erik Guay vient au 13e rang chez les hommes avec 83 500$, la moitié de cette somme amassée grâce à son 2e rang lors de la descente de Kitzbühel.

L'athlète canadien le plus récompensé par sa fédération internationale cette année a été Mikaël Kingsbury en ski acrobatique avec 88 255 $. Alex Bilodeau, 2e tout juste derrière, a touché à 66 000 $.

Les bourses ont fondu pour nos fondeurs canadiens cette saison. Celle d'Alex Harvey est passée de 33 500$ à 9230 $ en 2013. C'est le comptable de Devon Kershaw qui sera le plus déçu : vice-meneur en coupe du monde en 2012, ses gains sont passés de 129 000 $ à un peu plus de 3000$.

Règle générale, les athlètes de l'Union International de Biathlon (IBU) n'ont pas à envier les fondeurs. Jean-Philippe Le Guellec a remporté 16 000$ lors de sa victoire historique en décembre dernier.

ISU, bonne seconde

En patins, aucune discipline individuelle n'est aussi généreuse que la version artistique. La victoire de Patrick Chan en championnat du monde lui a permis d'augmenter ses gains actuels à 78 000 $ en 4 compétitions cette saison. Le duo d'argent Scott Moir et Tessa Virtue a accumulé à ce jour 112 000 $.

Dans les épreuves de vitesse, l'ISU est plus généreuse en longue piste qu'en courte piste. 32 000 $ ont été amassés jusqu'à maintenant par la multiple médaillée Christine Nesbitt, alors que Charles Hamelin n'a récolté que 11 950 $ en près de 20 podiums.

FIBT- FIL, en queue de peloton

Les parents pauvres des sports olympiques semblent bien être les athlètes en bobsleigh, skeleton et luge. La Fédération Internationale de bobsleigh et toboggan (FIBT) et celle de luge (FIL) nous ont même refusé l'accès aux chiffres. À la lumière de ce qu'on a su, on comprend un peu mieux : la bobeuse Kaillie Humphries a empoché 16 867 $ cette saison. C'est bien peu pour une championne du monde et championne du classement général grâce à 6 victoires !

Heureusement, peu d'athlète font leur sport pour l'argent... c'est sans doute pourquoi le CIO ne remet aucune bourse à ses médaillées.

Gains en bourses, en dollar canadien, mis à jour le 23 mars 2013.

  • Mikaël Kingsbury, ski acrobatique, 88 255 $
  • Erik Guay, ski alpin, 83 500 $
  • Patrick Chan, patinage artistique, 78 000 $
  • Dominique Maltais, snowboard cross, 74 000 $
  • Alex Bilodeau, ski acrobatique, 66 000 $
  • Scott Moir/Tessa Virtue (chacun), patinage artistique, 54 000 $
  • Christine Nesbitt, patinage longue piste, 32 000 $
  • Justine Dufour-Lapointe, ski acrobatique, 31 120 $
  • Caroline Calvé, surf des neiges, 24 100 $
  • Kelsey Serwa, skicross, 23 900 $
  • Erin Mielzinski, ski alpin, 23 050 $
  • Jean-Philippe Le Guellec, biathlon, 18 250 $
  • Kaillie Humphries, bobsleigh, 16 867 $
  • Travis Gerrits, ski acrobatique, 16 000 $
  • Charles Hamelin, patinage courte piste, 11 950 $
  • Alex Harvey, ski de fond, 9 230 $
  • Len Valjas, ski de fond, 7 000 $
  • Marianne St-Gelais, patinage courte piste, 6 100 $
  • Daria Gaiazova, ski de fond, 6 000 $

D'après un reportage de Marc Durand.

PLUS:rc