BIEN-ÊTRE

Sanofi/Genzyme: résultats encourageants du Lemtrada (sclérose en plaques)

22/03/2013 10:29 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

Le groupe pharmaceutique Sanofi et sa filiale Genzyme ont fait état d'une amélioration ou d'une stabilisation prolongée de l'état des patients bénéficiant de leur traitement contre la sclérose en plaques Lemtrada, dont une demande d'autorisation est en cours d'examen aux États-Unis.

L'analyse des résultats de la première année de l'étude de prolongation consacrée à cette molécule "a révélé que les taux de rechute et les scores d'accumulation soutenue du handicap sont restés faibles chez les patients qui avaient été traités antérieurement par Lemtrada dans le cadre des études de phase III", indiquent-ils dans un communiqué.

Dans ces études pivots, Lemtrada a été administré à deux reprises, au début de l'étude et 12 mois plus tard, précisent-ils en soulignant que plus de 80% des patients n'ont pas reçu de traitement supplémentaire par Lemtrada au cours de la première année de l'étude de prolongation.

"Ces résultats sont importants, car ils donnent à penser que les bénéfices de Lemtrada observés dans le cadre des études de phase III se maintiennent dans le temps, même si la plupart des patients n'ont pas reçu de dose supplémentaire", a indiqué le docteur Edward Fox, directeur de la clinique de la sclérose en plaques de Central Texas, qui a présenté ces résultats de l'étude au congrès annuel de l'American Academy of Neurology à San Diego (Californie).

Ces résultats sont publiés alors que Genzyme a présenté des demandes d'autorisation de mise sur le marché pour Lemtrada à l'Agence européenne des médicaments et à la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, et attend une décision de ces organismes dans le courant de cette année.

La réponse de la FDA, qui a accepté d'examiner une nouvelle demande d'autorisation formulée par la société de biotechnologies américaine, est attendue "au deuxième semestre de 2013". Fin août 2012, elle avait rejeté une première demande de Genzyme pour des raisons administratives.

L'avis de l'Agence européenne des médicaments est lui attendu au deuxième trimestre 2013.

dlm/bpi/mml