NOUVELLES

Redevances minières : Pauline Marois accueillie par des manifestants

22/03/2013 09:00 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

Près de 300 manifestants attendaient de pied ferme la première ministre Pauline Marois vendredi matin dans le centre-ville de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue.

La première ministre a participé à un déjeuner-conférence organisé par la Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda.

Les manifestants provenaient principalement du monde minier; ils ont dénoncé la hausse des redevances minières proposée par le gouvernement.

Des représentants d'organismes communautaires se sont joints à eux pour faire part de leurs différentes demandes de financement.

La hausse des redevances, source d'inquiétude

Lors du déjeuner-conférence, Pauline Marois a abordé entre autres la question du logement social. L'Abitibi-Témiscamingue est aux prises avec une importante crise du logement et un taux d'inoccupation qui frôle 0 %. La première ministre a promis de s'entretenir avec le maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, à ce sujet.

C'est toutefois sur la question des redevances minières que Pauline Marois a été interpellée.

Le maire de Matagami, René Dubé, a notamment voulu rappeler à la chef du gouvernement le côté humain des mines : « Il y a du monde qui habite dans les villes minières, qui développe le milieu dans le respect de l'environnement et de la communauté et je veux que le gouvernement aille voir ça sur le terrain. »

Pauline Marois a quant à elle répété qu'elle était consciente des préoccupations de l'industrie minière.

Taux de redevances minières appliqués au Canada

PLUS:rc