NOUVELLES

Barack Obama séduit les Israéliens

22/03/2013 11:33 EDT | Actualisé 22/05/2013 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama a quitté Israël pour la Jordanie, vendredi, après avoir séduit la population israélienne au cours de sa visite de trois jours au Proche-Orient.

De passage dans l'État hébreu dans un contexte de relations tendues avec le premier ministre Benyamin Nétanyahou, le président Obama s'est adressé directement à la population israélienne, a rapporté notre envoyé spécial Luc Chartrand. M. Obama a par ailleurs effectué plusieurs visites symboliques qui ont frappé l'imaginaire collectif israélien.

Le président américain a visité la tombe du fondateur du sionisme, Theodor Herzl, ainsi que celle de l'ancien premier ministre israélien Yitzhak Rabin, qui avait consenti à serrer la main de l'ancien président de l'Autorité palestinienne, Yasser Arafat, en 1993. Un geste qui avait saisi le monde entier. M. Rabin a été assassiné deux ans plus tard par un militant d'extrême droite.

Barack Obama a également tenu à se recueillir au mémorial des victimes de l'Holocauste.

Au cours d'un discours tenu jeudi devant de jeunes étudiants, le président américain a séduit les Israéliens en leur rappelant l'importance de s'employer à faire la paix avec les Palestiniens, et ce, dans leur propre intérêt.

« Il est parfois plus dur d'entreprendre la paix que d'entreprendre la guerre », a déclaré Barack Obama, selon des propos rapportés par la fille d'Yitzhak Rabin, Dalia.

M. Obama a assuré les Israéliens du soutien des États-Unis devant la menace que représente l'Iran et son programme nucléaire. MM. Obama et Nétanyahou divergent d'opinion quant à la limite que les Iraniens ne doivent pas franchir - la fameuse ligne rouge -, mais les deux dirigeants se rejoignent dans leur évaluation de l'avancement du programme nucléaire.

Les Israéliens affirment que les Iraniens ne doivent pas être en mesure de fabriquer l'arme atomique, alors que les Américains tracent la limite à l'obtention de l'arme nucléaire.

Le président Obama a conclu en précisant qu'il ne laisserait jamais les Iraniens acquérir l'arme atomique. Il a quitté Israël pour la Jordanie, où il a poursuivi vendredi sa visite des lieux symboliques, se rendant notamment à la basilique de la Nativité à Bethléem.

PLUS:rc