NOUVELLES

Nickel dans Limoilou : le port a hâte de savoir

21/03/2013 12:11 EDT | Actualisé 21/05/2013 05:12 EDT

L'administration portuaire de Québec affirme qu'elle est impatiente de connaître les conclusions de la Direction de la santé publique sur la présence de nickel dans l'air de Limoilou.

Le président-directeur général, Mario Girard, lance un appel à la prudence. Il soutient qu'il faut se méfier des conclusions trop hâtives. Le port est souvent montré du doigt, même si la source de la pollution n'a pas encore été identifiée.

II souhaite qu'on identifie rapidement la nature et la provenance du nickel, tout en reconnaissant que le travail d'analyse des échantillons de poussière prélevée dans ce quartier de Québec demeure une tâche complexe.

Il s'en remet à la Direction de la santé publique pour évaluer les impacts sur la santé des résidents du quatier Limoilou en ajoutant que son administration collabore avec l'organisme gouvernemental. 

Des réponses avant avril ?

Lors de la période de questions jeudi matin à l'Assemblée nationale, le député de la circonscription, André Drolet, a réclamé des réponses claires sur la situation dès demain. Il a demandé au ministre de la Santé, Réjean Hébert de faire pression sur la santé publique. « Avril, c'est trop tard. Les résidents de Limoilou sont inquiets. On aimerait d'ici demain avoir un avis de la santé publique », a-t-il demandé. Il réclame également une séance d'information pour les citoyens de Limoilou la semaine prochaine.

Le ministre de la Santé n'a pas semblé vouloir précipiter les choses. Il a répondu qu'il attendait lui aussi avec impatience les recommandations et que la santé publique travaillait d'arrache-pied sur le dossier.

Par ailleurs, la Direction régionale de santé publique a précisé la nature de l'avis qu'elle rendra public en avril. Le rapport prendra en compte l'ensemble des contaminants retrouvés dans l'air extérieur de Limoilou. Il dressera un portrait de la santé des citoyens du quartier et présentera les données sur la qualité de l'air reçues, les effets possibles des contaminants sur la santé et des recommandations.

Aucune date n'est encore fixée pour le dépôt de cet avis.

PLUS:rc