NOUVELLES

Montréal crée un comité sur l'agriculture urbaine

21/03/2013 05:00 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

Un texte de Lili Boisvert

En synchronisme avec l'arrivée du printemps, la Ville de Montréal a annoncé jeudi la création d'un comité permanent sur l'agriculture urbaine pour faciliter les démarches des citoyens aux pouces verts.

L'année dernière, 30 000 citoyens avaient réclamé dans une pétition une consultation publique sur le sujet. C'est en réponse à ses consultations que la Ville met en place une structure au sein de la ville pour répondre à la mobilisation « sans précédent » pour l'agriculture urbaine.

La responsable du Développement durable et des espaces verts au comité exécutif de la Ville, Josée Duplessis, espère que la démarche aidera à démocratiser cette pratique.

L'un des premiers chantiers du comité sera de travailler à l'harmonisation des règlements partout sur l'île. Le comité devra déterminer quelles sont les meilleures pratiques en matière de réglementation, d'un arrondissement à l'autre, puis de les recommander auprès des autres arrondissements.

Josée Duplessis donne en exemple les arrondissements du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont-La Petite-Patrie et de Ville-Marie, qui ont changé le zonage de leurs jardins communautaires pour mieux les protéger.

La Ville souhaite aussi que le comité se penche sur la question des zones agricoles permanentes, comme celle de l'Île Bizard, qui est une terre privée, mais que les citoyens désirent protéger du développement d'activités récréotouristiques.

La Ville ne dit pas si elle prévoit réserver de nouveaux espaces pour le développement de jardins communautaires, mais Josée Duplessis souligne qu'il est possible s'approprier différents espaces pour faire de l'agriculture. « Chaque parcelle peut être utilisée. On a tous nos toits plats à Montréal », souligne la responsable des espaces verts. La structure des édifices représente parfois un défi, admet-elle, mais la construction de toits verts peut par exemple être prévue dans les plans lors de rénovations, dit-elle.

Agriculture urbaine

L'opposition souligne l'arrivée « des pousses » à la Ville

Le parti d'opposition de Louise Harel se réjouit de la création du comité. Vision Montréal dit constater que l'annonce de jeudi est conforme à ses propres recommandations, notamment une meilleure coordination entre les services et les directions de la Ville en matière d'agriculture urbaine.

En place avant les élections

Le nouveau comité sera composé d'une vingtaine de représentants de la société civile, de la santé publique, de la Ville, de promoteurs et d'universitaires.

Ce sont les employés de la division du développement durable de la Ville qui seront chargés des suivis du comité. L'administration montréalaise ne prévoit toutefois pas dégager de budget particulier pour l'instant pour ces suivis.

Deux rencontres sont déjà prévues pour le comité d'ici novembre, date des prochaines élections municipales. La structure sera donc bel et bien en place avant l'arrivée de la nouvelle administration, promet la Ville.

PLUS:rc