NOUVELLES

Les travaux de la commission parlementaire sur le déclassement de Gentilly-2 ont repris

21/03/2013 05:46 EDT | Actualisé 21/05/2013 05:12 EDT

Les travaux de la commission parlementaire sur le déclassement de Gentilly-2 ont repris.

Ils avaient été interrompus, il y a quelques semaines, à cause des insultes proférées par la députée libérale Danielle St-Amand à l'endroit de la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet.

La séance de travail de jeudi après-midi s'est déroulée sans anicroche, malgré les désaccords entre les partis politiques sur différents points.

Les travaux en sont à une étape plus délicate, soit celle de la formulation des recommandations.

Les 10 parlementaires donnent leur opinion et lorsqu'ils ne sont pas capables de s'entendre, il y a un vote.

« Je ne vous dis pas que de temps en temps il n'y a pas un petit crunch, ça fait partie de notre vie parlementaire. Mais tout est dans la façon de faire. Tout est dans l'objectif de réussir à déposer un rapport qui reflète les discussions et je pense qu'on va réussir à le faire tout en convenant qu'à la toute fin, il y a des propositions qui ne conviendront pas aux libéraux, il y en a qui ne plairont pas à la CAQ, il y en a qui ne plairont pas au PQ », déclare la députée péquiste de Champlain, Noëlla Champagne.

Une autre séance sera nécessaire

La séance de jeudi a duré une heure et demie. Elle n'a pas permis de compléter l'exercice.

Les travaux reprendront, donc, la semaine prochaine puisque le rapport doit être déposé le jeudi 28 mars.

« C'est peut-être parce qu'on croit beaucoup en nos propositions et qu'on a le goût d'en débattre à fond. Par contre se sont ajoutées de nouvelles propositions », mentionne la députée de Champlain.

La députée libérale de Trois-Rivières, Danielle St-Amand, ne participant plus aux travaux, elle a été remplacée par sa collègue Julie Boulet, députée libérale de Laviolette.

PLUS:rc