BIEN-ÊTRE

TORQ Roadster : puissance électrique et performances survoltées

20/03/2013 10:19 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

Capable d’une accélération de 0 à 100 km/h en quatre secondes, le TORQ Roadster est un modèle tout-électrique digne d’une Formule 1. Et pourtant, il possède une roue de moins que les F1 traditionnelles.

En plus d'offrir une accélération fluide et constante, le moteur développe 400 chevaux associés à un freinage de course à quatre pistons, ainsi qu'à une suspension et un châssis empruntant leurs technologies à la Formule 1.

Et pour s'assurer que toute cette puissance ne s'épuise pas à propulser un poids inutile, le constructeur californien Epic EV, a eu recours à une carrosserie en fibres carbone accentuant la légèreté du véhicule.

Pour Epic EV, la vocation de TORQ est de montrer qu'un véhicule électrique n'a pas besoin de faire de compromis sur la performance et la tenue de route pour être "vert".

Le TORQ Roadster sera officiellement commercialisé le 6 avril au prix de 65.000$ aux États-Unis et de 50.000€ en Europe. Epic EV s'attend à ce que la demande dépasse l'offre puisque seules 50 unités seront produites en 2013. Ouverte à ceux qui sont disposés à avancer la somme de 5000$, une liste d'attente a été mise en place pour 2014.

Le modèle sera sans nul doute un succès en Californie où les journées ensoleillées et les véhicules décapotables ne sont pas rares. Mais dans les pays nordiques, où les journées estivales se comptent en semaines plutôt qu'en mois, elle pourrait davantage séduire les férus de puissantes motos en quête d'originalité que les propriétaires de voitures sportives traditionnelles.

Cependant les véhicules de loisirs hybrides moto/voitures sont de plus en plus recherchés par ceux qui veulent à la fois profiter de l'accélération d'une moto et de la stabilité d'une voiture. CAN-AM, le fabricant américano-canadien de quads, de snowmobiles et de karts, a lancé son CAN-AM Spyder RS en 2008. Ce véhicule est doté de deux roues à l'avant et d'une roue à l'arrière, ce qui a séduit les motards. Le modèle en est à sa sixième édition et une gamme de trois déclinaisons est désormais disponible. Cependant, à la différence du TORQ, le CAN-AM Spyder est propulsé par un moteur à combustion conventionnel.

De même, le constructeur britannique Morgan, qui avait lancé une entreprise de trois-roues en 1910, est récemment revenu à ses premières amours avec le Morgan 3 Wheeler. Monté à la main, le modèle a connu le succès chez les fans de Morgan dès son lancement en 2011.

ch/cm/ji/ls