NOUVELLES

Mali : Paris annonce un début de retrait à la fin avril

20/03/2013 05:53 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

Au lendemain de l'annonce par AQMI de l'exécution d'un otage français, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mercredi que le retrait des troupes françaises s'amorcera à la fin avril. Il a également promis que « tout » serait fait pour libérer les otages français en Afrique. Douze otages sont actuellement détenus par différents groupes en Afrqiue.

Le président français François Hollande a emboîté le pas à son premier ministre en assurant que la souveraineté serait rétablie sur « la quasi-totalité » du territoire malien dans « quelques jours ».

Ce n'est pas la première fois que la France annonce une date de retrait de ses troupes du Mali.

En février, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait déclaré que les soldats français commenceraient à quitter le Mali en mars.

Toujours en février, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian affirmait que l'opération française était entrée dans sa « dernière phase », mais il a indiqué que celle-ci pouvait « durer un certain temps », expliquant que le Nord Mali est grand « comme la moitié de la France ». « On ne le reprend pas en trois jours », avait-il justifié.

Par la suite, le président François Hollande avait indiqué que le nombre de soldats commencerait à diminuer « à partir du mois d'avril ».

M. Ayrault a indiqué qu'un débat aura lieu « conformément à la Constitution » avec des députés et les sénateurs lundi prochain pour faire le point sur la campagne militaire française au Mali, entamée le 11 janvier.

Par ailleurs, le premier ministre a rendu hommage à l'armée française. Elle est « notre honneur », a-t-il déclaré.

« La preuve que la France peut être à la hauteur de ses ambitions et je m'y engage, elle continuera à le faire partout où ce sera nécessaire », a-t-il ajouté.

Cinq soldats français ont péri dans des combats depuis le début de l'opération visant à chasser les groupes islamistes armés du nord du Mali.

Par ailleurs la mission d'appui canadienne avec son avion de transport de troupes C-17 Globemaster devait prendre fin le 15 mars.

PLUS:rc