NOUVELLES

La première ministre australienne met son poste en jeu

20/03/2013 11:46 EDT | Actualisé 20/05/2013 05:12 EDT

La première ministre de l'Australie a convoqué les députés de son parti pour un vote de confiance dont elle sera l'objet.

Julia Gillard, très contestée au sein même de sa formation ainsi que par la population, a indiqué que le vote de confiance de jeudi décidera de son avenir à la tête du Parti travailliste.

Quelques heures plus tôt, un ministre en vue au sein de son gouvernement qui était un de ses partisans, Simon Crean, lui a retiré son soutien. Il a annoncé qu'il soutiendrait maintenant la candidature de son prédécesseur Kevin Rudd au poste de chef du parti.

Alors que les élections générales australiennes sont prévues pour septembre prochain, plusieurs membres du Parti travailliste craignent que l'impopularité de Julia Gillard ne plombe les chances du parti d'obtenir un nouveau mandat. Le libéral, mené par Tony Abbott, fait figure de favori.

Mme Gillard, 51 ans, avait elle-même accédé à ce poste à la suite d'un vote de confiance contre l'ancien premier ministre Kevin Rudd, en 2010. Elle dirige depuis un gouvernement minoritaire.

Kevin Rudd n'a pas fait connaître ses intentions, au cas, fort probable, où Julia Gillard n'obtiendrait pas l'appui des députés travaillistes.

Les récents sondages menés auprès de la population australienne démontrent aussi que M. Rudd est beaucoup plus populaire que l'actuelle première ministre.

PLUS:rc