Elles sont rares mais tout aussi dangereuses. Provoquant des réactions au sperme, au latex ou encore aux lubrifiants, les allergies dites intimes sont méconnues.

"L'allergie au sperme ne touche que peu de gens," estime la dermatologue Pascale Mathelier-Fusade, "mais c'est justement parce qu'on ne la connait pas qu'il faut en parler," explique-t-elle au HuffPost à l'occasion de la septième Journée française de l'allergie, ce mardi 19 mars, qui a ciblé avant tout les jeunes.

Des médecins désarmés

Face à cette pathologie qui provoque oedème, rougeurs et démangeaison au contact du liquide séminal dans les 10 minutes qui le suivent, certains médecins généralistes se trompent de diagnostic allant même jusqu'à "envoyer leur patient chez le psy," regrette le docteur Mathelier-Fusarde.

"Aujourd'hui, le principal moyen d'information pour ceux qui sont touchés restent les forums et les chat sur Internet," explique-t-elle. Or, il est important de consulter en cas de doute car comme toutes les allergies, les conséquences peuvent être importantes aller jusqu'à provoquer crises d'asthmes et malaises.

Attention toutefois à ne pas confondre une allergie au sperme ou au latex avec de simples irritations. "Le liquide séminal peut être un facteur irritant qui vient s'ajouter au frottement inhérent au rapport sexuel," précise le médecin.

Même chose pour l'allergie au latex qui ne doit pas être confondue avec une simple irritation. Celle-ci intervient entre une heure et une heure et demie après le contact et provoque les mêmes effets.

"Plus fréquente, on en recense de moins en moins," nuance Pascale Mathelier-Fusarde. Et pour cause, les fabricants proposent désormais des préservatifs sans latex.

Lubrifiants, parfums et baisers

Les allergies aux lubrifiants provoquent quant à elles des eczémas de contact dans les 24 à 48h après l'utilisation. "Cela gratte énormément pendant 5 à 6 heures, puis la douleur disparaît," rassure le médecin.

Mais d'autres allergies intimes sont plus insidieuses, à l'image des allergies au parfum. S'il n'est pas dans l'habitude du plus grand nombre de se parfumer les parties intimes, certains papiers hygiéniques contiennent du parfum. Dans ce cas, mieux vaut bien se renseigner sur leur composition.

Il en va de même de l'allergie au baiser qui n'est pas plus une allergie à l'amour que l'allergie au liquide séminal est une allergie aux réactions sexuelles.

"Ce qu'on appelle allergie du baiser est provoqué par les restes d'une substance allergique sur ou dans la bouche du partenaire," explique le docteur Mathelier-Fusarde. "Et se laver les dents ne suffit pas pour prévenir le risque d'allergie au contact."

Le risque est d'autant plus réel que selon l'Association Asthmes et Allergies, les adolescents ont particulièrement du mal à assumer les allergies alimentaires.

Près de 40% d'entre eux n'osent pas se confier à leurs proches, alors qu'ils reconnaissent que cela rendrait leur allergie plus facile à vivre, et 3 adolescents sur 10 ne respectent pas les recommandations médicales. En d'autres termes: n'embrassez pas qui vous voulez.

Le printemps arrive et avec lui les allergies de saison, et notamment les pollens. Alors comment s'y prémunir? S'y préparer? Quels sont les bons gestes à avoir? Les réponses dans ce diaporama:

Loading Slideshow...
  • Le rhume des foins

    Si l'on est allergique aux pollens, s'installer dans un champ tel que celui-ci est une très mauvaise idée. À moins qu'on ait décidé de se soigner. Et si on ne l'a pas fait, que faire? Et si on veut se faire désensibiliser, comment ça se passe? Éléments de réponse dans les diapos suivantes.

  • Fermer les fenêtres

    "Malheureusement, si vous êtes allergique et que vous ne vous êtes pas fait désensibiliser, c'est la seule solution vraiment efficace pour vous protéger du pollen," explique la dermatologue Pascale Mathelier-Fusarde.

  • Même chose en voiture

    "Mettez la ventilation de votre voiture en circuit fermé et une fois de plus, fermez les fenêtres," conseille le médecin.

  • Scooter?

    On oublie.

  • Quand se faire désensibiliser?

    "Le corps se désensibilise peu à peu mais ce processus peut prendre jusqu'à 40 ans. Il vaut mieux se faire désensibiliser dès que possible." Pascale Mathelier-Fusarde.

  • La marche à suivre?

    Un rendez-vous chez son généraliste pour se faire prescrire une visite chez le dermatologue qui lui-même vous prescrire un traitement. Quel traitement? Des gouttes à prendre quotidiennement sous la langue pendant 4 mois. Quand? À partir de novembre pour les pollens d'arbres qui arrivent en mars pour durer jusqu'au 1er mai. Au plus tard à partir de janvier pour les graminées dont les pollens débarquent en mars et persistent jusque fin juillet. Il faut donc démarrer son traitement 2 à 4 mois avant l'arrivée des pollens.

  • En attendant?

    Antihistaminiques et corticoïdes. Pas d'autre solution, à part quitter le nord de la France au printemps si vous êtes allergiques au bouleau, et revenir pour l'été.