NOUVELLES

La 13e victime

19/03/2013 11:13 EDT | Actualisé 19/05/2013 05:12 EDT

Les Penguins de Pittsburgh sont peut-être imbattables depuis un mois, mais ce n'est plus en gagnant des festivals offensifs comme au début de leur séquence.

La bande à Sidney Crosby s'est plutôt montrée hermétique en défense, et l'a ainsi emporté 1-0 sur le Canadien (20-7-5), mardi, au CONSOL Energy Center.

Les Penguins (26-8-0) prolongent à 13 leur séquence de victoires, qu'ils avaient justement amorcée à Montréal le 2 mars, dans un gain de 7-6 en prolongation. Neuf de ces 13 victoires ont été arrachées avec un écart d'un but.

De son côté, le Tricolore s'incline deux fois de suite en 60 minutes pour la première fois de la saison.

Sidney Crosby - qui d'autre? - a inscrit l'unique filet de la rencontre d'un tir des poignets dans le coin supérieur, à la droite de Carey Price, en milieu de deuxième période. Le meilleur marqueur de la Ligue nationale a profité d'un changement de trio inopportun du CH pour enfiler son 15e de la saison, et son 54e point.

Ce but a redonné vie aux Penguins, dominés par le Canadien jusque-là. Il aura fallu attendre jusqu'au milieu du dernier tiers pour que le CH retrouve ses aises. L'équipe a dirigé 10 tirs au filet dans les 7 dernières minutes de la rencontre.

Les hommes de Michel Therrien regretteront sans doute leur passage à vide du début du troisième tiers. Le gardien partant des Penguins, Marc-André Fleury, s'est blessé en fin de deuxième période lors d'une collision avec son coéquipier Tyler Kennedy et a cédé sa place à Tomas Vokoun au troisième tiers. Mais le Canadien n'a pas cherché à profiter de l'arrivée d'un nouveau gardien et n'a tiré que 2 fois dans les 13 premières minutes de l'engagement.

Fleury et Vokoun ont totalisé 37 arrêts. À l'autre bout, Price a repoussé 24 rondelles et a notamment gardé son équipe dans le match lorsque bombardé de 6 tirs pendant une punition à P.K. Subban en troisième période.

Des chances, pas de résultat

Le Tricolore a passé l'essentiel de la première période en territoire ennemi, mené par le trio de Tomas Plekanec. L'un de ses membres, Michael Ryder, a même tiré sur le poteau tôt dans le match, et a vu un autre de ses tirs s'arrêter sur le métal en période médiane.

Le trio de David Desharnais a également montré des dents avec 12 tirs au but, dont sept pour Max Pacioretty, qui avait aussi tiré 7 fois samedi contre les Sabres.

C'était moins convaincant en avantage numérique, notamment dans la deuxième vague, soutenue par Josh Gorges et Francis Bouillon à la pointe. Avec la commotion cérébrale à Raphael Diaz, l'absence d'un défenseur offensif se fait de plus en plus sentir dans cette facette du jeu.

Pour un deuxième match de suite, le CH a donc été incapable de faire mal à ses adversaires malgré un avantage net dans les chances de marquer. La formation montréalaise a dominé ses adversaires 76-42 aux tirs au début à ses 2 dernières sorties.

La rentrée de Halpern

Malgré la cause perdante, Jeff Halpern a relevé ses premiers défis avec sa nouvelle équipe.

Réclamé au ballottage par Marc Bergevin samedi, Halpern a passé près de 15 minutes sur la patinoire, dont 3 min 3 s en désavantage numérique. Il a distribué quatre mises en échec, mais surtout, a remporté 61% de ses mises au jeu (11 en 18).

C'était jour de première chez les Penguins aussi, pour Brenden Morrown. L'attaquant acquis des Stars de Dallas s'est surtout démarqué par sa robustesse, et n'a rien généré de bien dangereux offensivement. L'autre nouveau venu des Penguins, le défenseur Douglas Murray, n'était pas en uniforme.

La rencontre marquait également le retour au jeu de Kristopher Letang, meilleur marqueur des défenseurs de la LNH, après une absence de trois matchs.

À noter

  • Les Penguins étaient privés de l'attaquant Evgeni Malkin pour un neuvième match de suite.
  • C'est la huitième fois dans l'histoire de la Ligue nationale qu'une équipe remporte 13 matchs d'affilée.

PLUS:rc