NOUVELLES

Cambodge: le cofondateur des Khmers Rouges, Ieng Sary, meurt pendant son procès

14/03/2013 06:45 EDT | Actualisé 14/05/2013 05:12 EDT
AP
FILE - In this Dec. 5, 2011 file photo released by the Extraordinary Chambers in the Courts of Cambodia, Ieng Sary, former minister of Foreign Affairs, waits to be questioned at the court hall of the U.N.-backed war crimes tribunal on the outskirts of Phnom Penh, Cambodia. Ieng Sary, who co-founded Cambodia's brutal Khmer Rouge movement in 1970s, served as its public face abroad and decades later became one of its few leaders to face justice for the deaths of well over a million people, died Thursday morning, March 14, 2013. He was 87. (AP Photo/Extraordinary Chambers in the Courts of Cambodia, Mark Peters, File) EDITORIAL USE ONLY

PHNOM PENH, Cambodge - Le cofondateur du régime des Khmers Rouges au Cambodge, Ieng Sary, est décédé jeudi à l'âge de 87 ans, avant la fin de son procès.

Le régime des Khmers Rouges est tenu pour responsable de la mort de 1,7 million de Cambodgiens dans les années 1970. Des décennies plus tard, Ieng Sary comptait parmi les rares dirigeants à avoir été inquiétés par la justice.

Ieng Sary était le beau-frère du leader du régime, Pol Pot. Son procès pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et génocide s'était ouvert en 2011. Ieng Sary est décédé avant qu'un verdict n'ait été rendu.

Des quatre personnes traduites en justice à l'origine, seulement deux sont toujours vivantes — Nuon Chea, l'idéologue en chef des Khmers rouges, et Khieu Samphan, un ancien chef d'État.

Ieng Sary avait été hospitalisé le 4 mars. Il aurait succombé à une insuffisance cardiaque.