NOUVELLES

États-Unis : les demandes d'assurance-emploi à leur plus bas en 5 ans

07/03/2013 02:58 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Le nombre d'Américains ayant demandé des prestations d'assurance-emploi a reculé au niveau annualisé de désaisonnalisé de 340 000 la semaine dernière, ce qui a fait retraiter la moyenne des quatre dernières semaines à son plus bas niveau en cinq ans. Ce recul est un indicateur positif à la veille de la publication du rapport gouvernemental sur le marché de l'emploi pour le mois de février.

Le nombre de demandes a diminué de 7000 pour la semaine terminée le 2 mars, a indiqué jeudi le département américain du Travail. Et la moyenne des quatre dernières semaines, une mesure moins volatile, a chuté à 348 750 - ce qui est son plus faible niveau depuis mars 2008, quelques mois après le début de la Grande Récession.

Les demandes de prestations d'assurance-emploi sont un indicateur des mises à pied. Lorsqu'elles reculent, elles suggèrent que les entreprises licencient moins d'employés, ce qui laisse croire que des embauches pourraient suivre.

Le déclin vient s'ajouter à d'autres preuves qui font dire à certains que l'embauche a été meilleure que ne l'anticipent les économistes. Ceux-ci s'attendent à ce que les employeurs aient créé 152 000 emplois le mois dernier, d'après les prévisions recueillies par FactSet. C'est environ le même nombre qu'en janvier. Selon les prévisions, le taux de chômage, qui était de 7,9 % en janvier, devrait reculer à environ 7,8.

L'économie a généré une moyenne de 200 000 emplois par mois de novembre à janvier. C'est une hausse par rapport à la moyenne de 150 000 nouveaux emplois pour les trois mois précédents. En janvier, le nombre d'emplois créés s'est établi à 157 000.

PLUS:rc