NOUVELLES

Les retombées de la relâche scolaire

07/03/2013 08:48 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

Les Canadiens dépenseront en moyenne 2655 $ pour voyager pendant la relâche scolaire en mars, selon un sondage Harris/Decima mené pour la CIBC. Ces dépenses génèrent d'importantes retombées économiques au pays ainsi qu'à l'étranger.

Ce sondage révèle que 12 % des Canadiens prévoient un voyage en famille en mars. Parmi ceux-ci, 36 % mettront le cap sur des destinations soleil, surtout aux États-Unis et dans les Caraïbes, et 41 % se déplaceront dans différentes régions du Canada.

Selon CAA-Québec, Orlando, en Floride, et Cancun, au Mexique, sont les deux destinations les plus prisées par les Québécois. Le tiers des vacanciers qui choisissent de se déplacer dans la province visitent Québec, le quart des répondants prévoient se rendre en Estrie tandis qu'un Québécois sur cinq visitera les Laurentides.

L'Association des stations de ski du Québec souligne que la relâche scolaire génère 30 % de l'achalandage annuel.

Les Québécois (8 %) et les habitants des provinces atlantiques (4 %) sont toutefois les Canadiens les moins susceptibles de voyager pendant la relâche scolaire. Les habitants du Manitoba et de la Saskatchewan sont ceux qui prévoient dépenser le plus pour leurs voyages, soit près de 3200 $ en moyenne.

Les prix pratiqués par les voyagistes sont souvent plus élevés à cette période de l'année en raison de la forte demande. L'entreprise Hotels.com signale qu'en plus, les prix moyens des chambres d'hôtel ont grimpé de 5 % depuis un an en Amérique du Nord.

Le sondage Harris/Decima pour la CIBC a été réalisé au téléphone auprès de 1000 Canadiens entre le 21 et le 24 février. La marge d'erreur est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

PLUS:rc