NOUVELLES

Les banques américaines mieux préparées que jamais, selon la Fed

07/03/2013 11:29 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

La Réserve fédérale des États-Unis a indiqué jeudi que les plus grandes banques du pays étaient mieux préparées à affronter une importante récession américaine ou un ralentissement mondial qu'elles ne l'avaient jamais été depuis la crise financière de 2008.

Les plus récents tests de tension de la Fed démontrent que les 18 banques en question détiennent moins de mauvais prêts, comparativement à l'an dernier, grâce à une économie plus solide.

La banque centrale annoncera la semaine prochaine si elle approuve les projets des banques de versement de dividendes ou de rachat d'actions.

En vertu du pire scénario prévu par les tests de tension, les États-Unis traverseraient une récession dans le cadre de laquelle le taux de chômage grimperait à près de 12 %, les actions perdraient la moitié de leur valeur, et les prix des habitations plongeraient de 20 %.

Les données de la Fed montrent qu'une des banques, Ally Financial, disposerait, pour se protéger face à des pertes, de réserves de capitaux pas mal moins importantes que les autres institutions, si le pire scénario devenait réalité. Les responsables de la Fed ont cependant refusé de dire si cela signifiait qu'ils s'opposeraient aux projets de versement de dividendes ou de rachat d'actions de la banque.

Les 18 banques ont fait l'objet de tests de tension afin de voir de quelle façon elles résisteraient à de sérieux ralentissements économiques, non seulement aux États-Unis mais aussi en Europe et dans les pays asiatiques, incluant la Chine et le Japon.

La Fed a indiqué que dans le pire des cas, les 18 banques subiraient des pertes de 462 milliards $ US au cours du quatrième trimestre de 2014. La Fed fait chaque année passer des tests de tension aux banques les plus importantes depuis 2009, à la suite de la crise financière.


Associated Press

PLUS:rc