NOUVELLES

Hugo Chavez aurait succombé à une crise cardiaque (VIDÉO)

07/03/2013 06:52 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

CARACAS, Venezuela - Le corps embaumé du défunt président vénézuélien Hugo Chavez sera exposé en permanence dans un cercueil en verre afin que son peuple «puisse le voir pour toujours», a annoncé son successeur jeudi, dans une version latino-américaine du traitement réservé aux grands leaders communistes comme Lénine, Mao et Ho Chi Minh.

Le vice-président Nicolas Maduro, qui agit à titre de président par intérim, a déclaré que la dépouille serait exposée pendant «au moins» sept autres jours dans l'académie militaire où elle a été emmenée mercredi.

Des funérailles d'État, auxquelles participeront au moins 33 dirigeants du monde, sont prévues vendredi. Parmi les invités figurent le président cubain, Raul Castro, et le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad.

M. Maduro a déclaré que la cérémonie commencerait à 11 h, mais n'a pas dit à quel endroit elle aurait lieu.

«Nous avons décidé de préparer le corps de notre commandant-président afin de l'embaumer pour qu'il puisse être exposé pour toujours pour le peuple. Comme Ho Chi Minh. Comme Lénine. Comme Mao Tsé-Tung», a déclaré le vice-président.

Il a précisé que le corps serait gardé dans une «urne de cristal» au Musée de la révolution, tout près du palais présidentiel de Miraflores d'où Hugo Chavez a dirigé le Venezuela pendant 14 ans.

Cette annonce survient après deux jours de grandes émotions au Venezuela, où les partisans du défunt l'ont comparé à Jésus-Christ et ont accusé ses opposants nationaux et internationaux de subversion.

Une marée humaine a envahi la principale académie militaire du Venezuela jeudi pour voir le corps d'Hugo Chavez. Certaines personnes ont attendu pendant dix heures pour pouvoir défiler devant son cercueil.

Mais même si ses partisans tentent de l'immortaliser pour l'éternité, le pays commence à regarder vers l'avenir. Certains se sont ouvertement inquiétés de la capacité des dirigeants actuels à succéder à Hugo Chavez, tandis que d'autres se sont dits impatients de savoir quand l'élection présidentielle aurait lieu. La Constitution affirme que le scrutin doit être organisé dans les 30 jours, mais le gouvernement ne s'est pas encore prononcé sur la question.

«Les gens commencent à retourner à leurs occupations. On doit continuer de travailler», a déclaré Laura Guerra, une résidante de Caracas âgée de 60 ans.

Elle s'est décrite comme une partisane d'Hugo Chavez, mais elle n'est pas encore convaincue par Nicolas Maduro, président par intérim et candidat désigné du parti pour la prochaine élection.

«Je ne pense pas qu'il sera pareil. Je ne pense pas qu'il a la même force que le commandant», a-t-elle dit.

Dans l'académie militaire, le corps d'Hugo Chavez a été disposé dans un cercueil recouvert d'une plaque de verre. La dépouille est vêtue d'un uniforme militaire vert olive et du célèbre béret rouge que portait le président. Son visage semble émacié et pâle.

Signe de l'insécurité qui afflige le pays, les visiteurs doivent se soumettre à une fouille, passer un détecteur de métal et enlever les piles de leurs téléphones cellulaires avant d'entrer.

En arrivant devant le cercueil, plusieurs ont placé une main sur leur coeur ou ont fait un salut militaire. Des adultes ont pris des enfants dans leurs bras pour qu'ils puissent voir le visage du défunt.

«J'ai attendu dix heures pour le voir, mais je suis très contente et très fière d'avoir vu mon commandant», a déclaré Yudeth Hurtado, 46 ans, en pleurs. «Il est enraciné dans mon coeur.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Hugo Chavez est mort: les réactions
Quelques réactions au décès d'Hugo Chavez