NOUVELLES

Bombardier: les CSeries offriront plus de sièges (VIDÉO)

07/03/2013 10:35 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

MIRABEL, Qc - Le nouvel appareil CS300 de la CSeries de Bombardier Aéronautique pourra finalement accueillir jusqu'à 160 passagers plutôt que 145.

L'entreprise a fait le point, jeudi, à son usine de Mirabel, sur le développement de la CSeries, dont la version courte, le CS100, doit effectuer son vol inaugural en juin prochain.

Les prototypes du CS100 ont été présentés aux médias jeudi. Plusieurs essais sont déjà en cours en prévision du vol inaugural et la mise en service du CS100 surviendra un an plus tard, soit vers le mois de juin 2014.

Le vol inaugural de la version allongée CS300, quant à lui, est prévu au début de 2014 avec une mise en service de l'appareil à la fin de 2014. C'est une astuce d'ingénierie et de design qui a permis d'ajouter des sièges à l'appareil et d'ainsi répondre à certaines exigences, a expliqué le président de Bombardier avions commerciaux, Mike Arcamone.

«On a vraiment répondu à une demande de nos clients lors de nos campagnes. C'est une option qui peut aider, évidemment, à vendre l'avion.»

Le vice-président de Bombardier et directeur général de la CSeries, Robert Dewar, a précisé que l'ajout de sièges avait de quoi plaire aux transporteurs qui cherchent à rentabiliser au maximum leurs appareils.

«Les transporteurs à rabais veulent mettre plus de capacité et veulent vraiment couper leurs coûts d'opération. Dans notre segment entre 100 et 150 sièges, c'est le même phénomène. Ce ne sont pas tous les clients mais il y a certains clients qui ont besoin de diminuer leurs coûts pour leurs opérations.»

Pendant ce temps, le moteur mis au point par Pratt & Whitney pour la CSeries, le P-W-1500-G a reçu l'homologation de Transport Canada le 23 février dernier.

Ce moteur permettra des économies de carburant de 20 pour cent, ce qui représente un autre atout non négligeable par les temps qui courent.

Jusqu'ici, Bombardier (TSX:BBD.B) a reçu des commandes et engagements pour 382 avions de la CSeries, dont 148 commandes fermes et Mike Arcamone se dit confiant d'atteindre les objectifs qu'il s'était fixé pour assurer la rentabilité du projet de CSeries, objectifs qui ont été évalués à 300 commandes fermes d'ici la mise en service de l'appareil.

«Je suis très confiant qu'avec le nombre de clients qu'on a présentement — 14 clients, on veut en avoir une vingtaine — on va aller chercher les 300 commandes fermes. Le fait que l'avion va faire son premier vol d'ici la fin du mois de juin, qu'on va aller chercher le momentum qui va donner encore une autre impulsion côté clients, du côté ventes, (nous sommes) très confiants qu'on va atteindre nos objectifs.»

L'appareil, dans ses versions courte (110 à 125 places) et allongée (130 à 160 places) places jouit d'une autonomie de vol de plus de 5400 km.

L'action de Bombardier a cédé jeudi 3 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 4,03 $.