NOUVELLES

Afrique du Sud : le premier enquêteur dans l'affaire Pistorius démissionne

07/03/2013 12:33 EST | Actualisé 07/05/2013 05:12 EDT

Écarté de l'enquête sur « l'affaire Pistorius » à la suite de révélations selon lesquelles de graves accusations pesaient contre lui, le policier sud-africain Hilton Botha a démissionné de la police mercredi.

Un porte-parole de la police sud-africaine a indiqué que le policier de 22 ans d'expérience avait démissionné, sans en préciser les motifs.

L'ancien responsable de l'enquête fait face à sept accusations de tentatives de meurtre. Hilton Botha et deux de ses collègues auraient ouvert le feu sur un minibus transportant sept personnes en octobre 2011, après que le chauffeur du véhicule ait refusé de s'arrêter. Selon des médias sud-africains, Botha était ivre lors de l'incident.

Les accusations contre Hilton Botha ont été retirées provisoirement après les faits, mais elles ont été rétablies le 4 février, soit dix jours avant la mort de Reeva Steenkamp. Il doit comparaître devant les tribunaux en mai. Selon un porte-parole de la justice sud-africaine, les accusations portées contre l'enquêteur n'ont aucun lien avec l'affaire Pistorius.

Quant à Oscar Pistorius, il est accusé du meurtre prémédité de sa conjointe Reeva Steenkamp. Il clame son innocence et plaide qu'il s'agit d'un accident.

Amputé des deux jambes sous les genoux depuis l'enfance, Pistorius a représenté son pays lors des derniers Jeux olympiques d'été. Il est devenu le premier athlète handicapé à participer à la fois aux Olympiques et aux Paralympiques.

PLUS:rc