DIVERTISSEMENT

Violons du Roy: une 30e saison sous le signe de la fête

06/03/2013 01:04 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT
Violons du Roy

Les Violons du Roy et son directeur musical, Bernard Labadie, ont dévoilé l'essentiel de leur programmation 2013-2014, une saison qui marquera le 30e anniversaire de cet orchestre de chambre qui est au coeur de la vie musicale de Québec depuis 1984. Au programme donc : plusieurs premières dont la visite de la fabuleuse mezzo-soprano américaine Stephanie Blythe et le grand concert inaugural du majestueux orgue Casavant au Palais Montcalm, cadeau inespéré, qui soulignera avec panache cette année de célébration.

C'est une programmation riche qui sera offerte dès le 4 octobre prochain. En ouverture de saison : le concert inaugural du nouvel orgue. À titre d'orchestre en résidence, les Violons du Roy étaient tout désignés pour inaugurer le nouvel orgue Casavant, présentement en fabrication, et qui sera installé au centre de la scène du Palais Montcalm au cours du mois de juillet, a annoncé fièrement Louis-Yves Nolin, directeur-général de la salle de Place d'Youville.

C'est au membre fondateur des Violons du Roy, Richard Paré, que reviendra l'honneur de faire résonner les premières notes de cet imposant instrument. Les amateurs de musique classique pourront par la suite se régaler de la présence de l'un des plus grands flûtistes européens, l'Allemand Kersten McCall et de la voix grandiose de Stephanie Blythe. À noter que le magicien de la flûte à bec, Maurice Steger sera de nouveau de passage pour éblouir le public grâce à sa flamboyante virtuosité. Parmi les soirées prometteuses, notons le Mystère de la Passion qui mettra en valeur le talent de la révélation de la scène lyrique française, Marie Lenormand.

Deux grands événements spéciaux, qui s'inscrivent dans l'année anniversaire, prendront place tour à tour alors que la soprano-étoile Natalie Dessay, acclamée partout pour sa voix magnifique et ses interprétations passionnées à l'Opéra et le prolifique compositeur Michel Legrand partageront la scène pour une soirée qui devrait faire date. Le traditionnel concert-bénéfice accueillera le cinéaste Denys Arcand afin d’entraîner le public dans l'univers musical de l'un de nos plus grands cinéastes québécois.

30 ans de fierté

Tout sourire, Bernard Labadie ne tarissait pas d'éloge sur sa formation et le travail qu'elle a accompli depuis ses débuts. «Les Violons du Roy et de La Chapelle de Québec font un travail comparable à celui des orchestres et des chœurs les plus réputés mondialement. Nous avons la particularité de réunir le meilleur des deux mondes soit la brillance sonore des instruments modernes et la légèreté et les raffinements d’articulation des instruments d’époque», a-t-il rappelé aux nombreux abonnés présents sur place.