NOUVELLES

Un tribunal égyptien suspend les élections parlementaires du mois prochain

06/03/2013 12:46 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT


Un tribunal administratif égyptien a suspendu les élections parlementaires qui doivent débuter le mois prochain, plongeant le pays dans une crise politique encore plus profonde.

Le tribunal a indiqué, dans sa décision de mercredi, que la loi encadrant les élections doit être révisée par la Cour suprême constitutionnelle pour vérifier sa constitutionnalité.

Le jugement complique encore davantage les relations entre le président islamiste Mohammed Morsi et l'oppositon libérale et séculaire.

L'opposition a appelé au boycott des élections, estimant qu'elles ne devraient pas être organisées en raison des troubles qui secouent le pays depuis plusieurs semaines.

L'élection, qui se déroulera en plusieurs étapes, devait débuter vers la fin du mois d'avril et s'étirer sur près de deux mois.

Le gouvernement peut porter en appel la décision du tribunal administratif. 

Associated Press

PLUS:rc