NOUVELLES

Syrie : l'ONU exige des rebelles la libération de ses Casques bleus dans le Golan

06/03/2013 01:07 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité a condamné à l'unanimité mercredi la détention par des rebelles syriens d'une vingtaine de Casques bleus de l'ONU sur le plateau du Golan. Il exige leur libération « immédiate et sans condition ».

Selon le porte-parole adjoint de l'ONU, Eduardo del Buey, les observateurs de la force chargée de surveiller le cessez-le-feu entre Israël et la Syrie participaient à une mission de routine lorsqu'ils ont été arrêtés près d'un poste d'observation évacué le week-end dernier, après de violents combats.

La mission des Nations unies dans le plateau du Golan a dépêché une équipe pour évaluer la situation et tenter de trouver une solution. 

Une vidéo obtenue par l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) montre apparemment des rebelles syriens détenant les Casques bleus à Deraa, dans le sud-ouest de la Syrie.

Selon l'OSDH, les rebelles accusent les Casques bleus d'appuyer le redéploiement des forces gouvernementales syriennes dans un secteur du Golan pris par les insurgés il y a quelques jours, des combats qui ont tué 11 rebelles et 19 soldats syriens.

Les rebelles affirment qu'ils ne libéreront pas les Casques bleus tant que les forces du régime ne se retireront pas du village de Jamla.

L'OSDH affirme que les observateurs onusiens détenus par les rebelles sont tous originaires des Philippines.

Depuis le début de la guerre civile en Syrie il y a près de deux ans, une série d'affrontements de plus en plus violents ont eu lieu le long de la frontière israélienne entre rebelles et forces progouvernementales. L'incident de mercredi survient par ailleurs une semaine après qu'un employé de l'ONU, qui pourrait être canadien, eut été porté disparu à la frontière israélo-syrienne. 

PLUS:rc