NOUVELLES

Pénalités jusqu'à 20 millions en cas de retard pour l'amphithéâtre

06/03/2013 07:09 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT

Les retards dans la construction de l'amphithéâtre pourraient coûter cher à la Ville de Québec. Des pénalités allant jusqu'à 20 millions devront être versées au gestionnaire Québecor si l'édifice n'est pas prêt pour la date prévue.

La Ville de Québec attend toujours l'approbation de l'Autorité des marchés financiers (AMF) dans le contrat sur l'acier avant de lancer les travaux sur la structure. L'entreprise choisie, Groupe ADF, ne peut commander les matériaux avant d'obtenir ce feu vert.

Or, l'entente de gestion conclue avec Québecor prévoit que la Ville de Québec doit livrer le bâtiment construit pour le 15 juillet 2015 au gestionnaire, soit deux mois avant l'ouverture officielle le 15 septembre. Si cette date n'est pas respectée, la Ville devra payer jusqu'à 20 millions en pénalités.

En début de semaine, le maire Labeaume a exprimé son impatience vis-à-vis les délais occasionnés par les vérifications de l'Autorisation des marchés financiers dans le contrat de l'acier.

En vertu de la Loi sur l'intégrité des contrats publics, tous les contrats de plus de 40 millions de dollars nécessitent désormais l'approbation de l'AMF.

PLUS:rc