NOUVELLES

Mort d'un bénéficiaire : Marc Laquerre subira son procès pour homicide involontaire

06/03/2013 03:00 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

L'avocat de Marc Laquerre a tenté en vain, mercredi matin, de lui éviter un procès. L'homme de 57 ans est accusé de l'homicide involontaire d'un bénéficiaire d'un Centre d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD) de Limoilou.

Réjean Simoneau est mort trois semaines après avoir été plongé dans un bain d'eau bouillante en mars 2008. Laquerre, qui n'était pas un employé régulier du CHSLD, n'avait pas vérifié la température de l'eau.

L'avocat de la défense a plaidé deux requêtes en arrêt des procédures au palais de justice de Québec. Me Vincent Montmigny, invoquait les délais trop longs pour demander au tribunal de libérer des accusations. L'ancien préposé aux bénéficiaires a été arrêté près de trois ans après la mort de l'homme lourdement handicapée.

La défense a aussi fait valoir que Marc Laquerre ne pouvait avoir droit à un procès juste et équitable puisque la couronne ne lui a pas transmis tous les éléments de preuve.

Le juge Pierre Rousseau a rejeté les deux requêtes. La date du procès qui doit durer plusieurs semaines sera fixée le 21 mars.

L'accusé est détenu depuis son arrestation il y a près de deux ans.

PLUS:rc