NOUVELLES

Idle No More : 800 km à pied, et plus encore

06/03/2013 12:05 EST | Actualisé 06/05/2013 05:12 EDT


Des marcheurs autochtones du Nord-du-Québec sont en route vers Ottawa pour marquer leur appui au mouvement Idle No More. Ils ont parcouru jusqu'à maintenant plus de 800 kilomètres.

Les six jeunes de la communauté de Whapmagoostui et leur accompagnateur sont partis à la mi-janvier. Au cours du voyage, d'autres marcheurs se sont joints à eux. Ils sont maintenant plus de 70 à prendre part au périple.

Les marcheurs ont atteint la communauté de Lac Simon, en Abitibi, mardi en fin de journée. Pour la chef Salomé McKenzie, l'initiative de ces jeunes est d'abord un message d'unité : « Regardez, nos jeunes le disent et le mettent en action! »

Encore quelques-uns s'ajouteront au groupe jeudi, lors du départ de Lac Simon. Nathalie Mathias, originaire de Winneway, a décidé de tenter l'expérience pour se rapprocher du mode de vie de ses ancêtres. « J'ai toujours rêvé de voir comment on vivait à l'époque et là, c'est le temps », dit-elle.

Le mouvement Idle no more est un phénomène actuel, celui qui voit naître de la base un mouvement de contestation qui acquiert ensuite de la force, en partie par le truchement des réseaux sociaux. À l'image de groupes qui, comme les différents Occupons, catalysent des forces autour d'une cause et amènent les médias et le politique à leur prêter attention.

PLUS:rc