NOUVELLES

La communauté d'affaires s'implique

05/03/2013 08:25 EST | Actualisé 05/05/2013 05:12 EDT

La communauté d'affaires japonaise est prête à investir dans les Jeux de 2020 si la candidature de Tokyo est retenue. C'est ce qu'a assuré mardi le président du groupe automobile Toyota.

Le patron de la célèbre marque faisait partie d'un groupe de chefs d'entreprises qui ont rencontré les 14 membres du comité de coordination du CIO chargé des Jeux de 2020, présents jusqu'à jeudi dans la capitale japonaise. L'homme d'affaires de 76 ans parlait à la presse dans le cadre de la visite officielle de la délégation du CIO. Il a rappelé l'impact des Jeux de 1964, présentés à Tokyo.

« Si Tokyo est choisie pour organiser les Jeux de 2020, les entreprises vont vouloir parrainer et soutenir les Jeux, a expliqué Fujio Cho. L'économie japonaise a connu un essor juste après 1964. Je ne pense pas que ce serait de la même ampleur, mais je suis certain que cela donnerait un coup de fouet. »

M. Cho a rappelé que les sociétés japonaises ont une longue tradition de soutien aux sports (rugby, basketball, softball ou soccer).

D'après le comité de candidature, le gouverneur de Tokyo Naoki Inose a expliqué à la délégation du CIO que la capitale japonaise disposait de 4,3 milliards de dollars pour la construction des infrastructures olympiques.

Selon l'un des membres de ce comité, des Jeux olympiques à Tokyo créeraient 150 000 emplois et auraient un impact sur l'économie nippone de l'ordre de 38 milliards de dollars.

La ville de Tokyo fait partie, avec Madrid et Istanbul, des trois villes candidates aux Jeux d'été de 2020, dont l'attribution sera connue le 7 septembre à Buenos Aires.

La délégation du CIO se rendra dans la capitale espagnole du 18 au 21 mars, puis à Istanbul du 24 au 27 mars. Elle devra publier un rapport technique, qui doit aider les 101 votants du CIO à faire leur choix.

PLUS:rc