NOUVELLES

Scandale du vote ethnique : le ministre du Multiculturalisme se retire du cabinet

04/03/2013 07:05 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

John Yap, le ministre responsable du Multiculturalisme de la Colombie-Britannique, quitte le cabinet le temps de l'enquête sur l'élaboration du plan controversé du gouvernement pour courtiser le vote ethnique.

Il a toutefois déclaré qu'il n'avait appris l'existence de la stratégie controversée qu'il y a cinq jours.

La première ministre Christy Clark a annoncé lundi, en marge de la réunion de son cabinet, que les fonctions du ministre responsable du Multiculturalisme, de l'Éducation supérieure, de l'Innovation et de la Technologie seront exercées par le ministre d'État pour les personnes âgées, Ralph Sultan, jusqu'à ce que son sous-ministre John Dyble complète son enquête.

D'autre part, Christy Clark a réitéré ses excuses, cette fois en personne devant les membres de l'Assemblée législative, pour la création de cette stratégie par des employés du gouvernement qui cherchaient à courtiser le vote ethnique à l'approche des élections provinciales de mai prochain.

Elle a déclaré que le document n'aurait jamais dû voir le jour.

Christy Clark a ajouté qu'il faut redresser les torts historiques, mais pas pour des raisons politiques. Elle a également noté qu'il n'y avait aucune preuve pour le moment que des fonds publics aient été utilisés à des fins partisanes, mais elle a toutefois admis que c'était possible.

La première ministre s'était déjà excusée par voie de communiqué jeudi et lors d'un point de presse à la suite d'une réunion extraordinaire de son conseil des ministres dimanche.

À la sortie de leur réunion de lundi, les membres du caucus libéral lui ont réaffirmé leur soutien.

Le député Kash Heed, qui avait ouvertement critiqué la première ministre après la révélation de l'existence du document controversé la semaine dernière, n'a pas participé à la réunion du caucus de lundi et devrait être absent pour le vote sur le budget mardi.

Vendredi, la chef de cabinet adjoint de la première ministre, Kim Haakstad, a démissionné en lien à cette affaire.

PLUS:rc