NOUVELLES

Canadien tué au Honduras: la mère fait appel à Ottawa

04/03/2013 08:17 EST | Actualisé 04/05/2013 05:12 EDT

La famille d'un Canadien de 34 ans, assassiné au cours de ses vacances au Honduras, réclame l'intervention d'Ottawa pour élucider les circonstances du meurtre.

Le Montréalais Themy-Alexandre Vallée est mort en octobre dernier après avoir été atteint de coups de feu dans ce pays réputé pour son climat et ses plages, mais aussi considéré comme l'un des plus dangereux au monde. 

Themy-Alexandre Vallée a été tué d'une balle à la tête alors qu'il quittait un bar de l'île de Roatan, au Honduras. Depuis, l'enquête piétine.

La famille de Themy-Alexandre Vallée réclame que la diplomatie canadienne fasse pression sur le gouvernement hondurien pour que l'enquête progresse et que le meurtrier soit arrêté.

« Ils lui ont pris son cellulaire pis ils ont sorti une arme....Ils ont tiré », relate la mère de Themy-Alexandre, Chantale Vallée.

« Moi, je veux savoir qui est le meurtrier de mon fils », poursuit-elle.

Cinq mois polus tard

La tristesse de Mme Vallée est d'autant plus grande que cinq mois après le crime, le meurtre n'est toujours pas résolu. Le complice du présumé meurtrier a été arrêté, mais l'assassin, lui, court toujours, même si les policiers connaissent son identité.

Pour faire bouger les choses.... Chantale Vallée demande au gouvernement Harper d'intervenir.

« On se demande si vraiment il y a une enquête (...) Le premier ministre du Canada doit faire pression auprès des autorités du Honduras. » explique Chantale Vallée.

Le Honduras est un des pays les plus violents du monde. Il compte le plus grand nombre d'homicides par habitant.

Sécuritaire pour les touristes?

Depuis 5 ans, 24 touristes américains y ont été assassinés. Des meurtres toujours non résolus. Au cours de la même période. Quatre Canadiens ont été tués au Honduras.

D'ailleurs. Sur son site Internet, le ministère canadien des Affaires étrangères invite les voyageurs à la plus grande prudence.

À l'ambassade du Honduras à Ottawa, on se veut rassurant. On affirme que les touristes n'ont rien à craindre même si on reconnaît qu'il existe un problème de sécurité.

« Nous reconnaissons le problème de la sécurité... mais vous pouvez quand même nous rendre visite », assure pour sa part l'ambassadrice du Honduras au Canada, Sofia Cerrato.

Les autorités du Honduras, elles, affirment que le présumé meurtrier de Themy-Alexandre Vallée a quitté le pays, mais qu'il est toujours activement recherché.

Quant au ministère canadien des Affaires étrangères, il rappelle l'importance de consulter les avis aux voyageurs avant d'entreprendre un séjour à l'étranger.

Un reportage de Jean-Phillippe Robillard

PLUS:rc