NOUVELLES

Pas de « changements révolutionnaires » en vue, selon le cardinal Ouellet

03/03/2013 07:34 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

Monseigneur Marc Ouellet est souvent présenté comme un gardien de la tradition. Dans une entrevue exclusive accordée à Céline Galipeau, le cardinal, dérogeant à l'habituelle discrétion des papabile, affiche ses couleurs et révèle les raisons qui, selon lui, ont poussé Benoît XVI à démissionner.

Marc Ouellet ne cache pas son admiration pour Benoît XVI et surtout, son émotion quand il parle de son départ du Vatican. « J'ai été vraiment touché », confie-t-il, la gorge serrée.

Selon lui, le pape sortant a posé « un grand geste » en quittant ses fonctions. « Je crois que la raison principale a été les Journées mondiales de la jeunesse de juillet à Rio. Il ne se voyait pas faire ce voyage [...] et savait qu'à cette rencontre avec les jeunes, le pape devait y être. »

« Benoît XVI, qu'on dit être dans la continuité, la tradition, vient de poser un geste parmi les plus révolutionnaires », affirme Mgr Ouellet.

Mais lorsque vient le temps de se positionner sur les enjeux sociaux comme la situation des couples divorcés, Marc Ouellet confirme ce que beaucoup d'analystes prédisent. « Des changements révolutionnaires, je ne pense pas qu'il faille en attendre. »

Il admet toutefois que l'Église doit entrer dans la modernité grâce à une meilleure compréhension des nouveaux médias, qui constituent « tout un chantier, pour le pape comme pour l'ensemble de l'Église ».

« Si jamais »

Bien qu'il considère que d'autres cardinaux ont plus de chances d'être élus que lui, Marc Ouellet admet qu'il ne peut pas « ne pas y penser ».

L'homme originaire de La Motte, en Abitibi, se dit « très conscient de la lourdeur de la tâche » qui attend le prochain souverain pontife. L'éventualité d'être élu pape lui donne à « méditer » et lui fait « un peu peur ».

Et si sa mère récite des chapelets pour lui tous les jours, c'est parce qu'« elle les dit de toute façon », tient-il à préciser.

À Rome, il y a un dicton qui veut que « celui qui entre pape [au conclave en] ressort cardinal ».

« Moi, je traverserai la rivière quand je serai au pont », conclut Mgr Ouellet.

PLUS:rc