NOUVELLES

Justin Trudeau fort de 150 000 signatures 

03/03/2013 07:29 EST | Actualisé 03/05/2013 05:12 EDT

Pour marquer le coup de la fin de la campagne de recrutement de sympathisants au Parti libéral, le candidat à la direction du PLC Justin Trudeau annonce avoir enregistré plus de 150 000 signatures depuis le début de sa campagne.

Le nombre de signatures recueillies par Justin Trudeau équivaut à trois fois le nombre de signatures enregistrées sur le site du Parti libéral en janvier.

À noter, les sympathisants qui veulent obtenir un droit de vote lors de l'élection du prochain chef du PLC peuvent s'inscrire sur le site d'un candidat libéral en particulier, mais cela ne les engage pas à voter pour ce candidat spécifiquement. Les signatures recueillies peuvent toutefois témoigner de la force d'attraction que peut avoir un candidat pour mobiliser et recruter des partisans.

Les sympathisants du PLC ont jusqu'à ce soir, minuit, pour s'enregistrer auprès du parti sur les sites web des candidats ou sur le site officiel libéral.

Maintenant que la période d'inscription est terminée, les listes de signatures recueillies sur les sites des candidats sont maintenant partagées avec tous et les candidats doivent tenter de séduire ces sympathisants.

Huit candidats sont toujours en lice. Cette semaine, le neuvième candidat, George Takach, a annoncé son retrait de la course. Il appuiera la candidature de Justin Trudeau, qui s'impose comme le favori.

Les Québécois Marc Garneau et Martin Cauchon, la députée britanno-colombienne Joyce Murray, les avocats David Bertschi et Deborah Coyne, l'ancienne députée torontoise Martha Hall Findlay et la militaire Karen McCrimmon complètent la liste.

Ils veulent remplacer Michael Ignatieff, qui a quitté son poste peu après la défaite libérale historique de 2011.

Dimanche, les libéraux tenaient leur quatrième débat de la course à Halifax. Au cours du débat, Justin Trudeau a accusé son rival Marc Garneau d'utiliser des tactiques négatives. L'ancien astronaute estime que Trudeau manque d'expérience et il trouve qu'il fait campagne « dans une bulle ». Justin Trudeau a rétorqué que les libéraux ne voulaient pas voir le parti s'entredéchirer. Il affirme que pour sa part, il mène une campagne positive.

Le cinquième et dernier débat de la course aura lieu à Montréal, le 23 mars. Le nouveau chef du PLC sera ensuite annoncé le 14 avril prochain.

PLUS:rc