NOUVELLES

Hugo Chavez subit des traitements de chimiothérapie

02/03/2013 06:57 EST | Actualisé 02/05/2013 05:12 EDT

Le gouvernement vénézuélien a révélé, pour la première fois, que le président Hugo Chavez subit des traitements de chimiothérapie alors qu'il poursuit de lutter pour sa vie depuis sa quatrième chirurgie contre le cancer.

Le vice-président du Venezuela, Nicolas Maduro, a affirmé, tard vendredi, que les médecins avaient amorcé les traitements à la mi-janvier après que le président se soit remis d'une infection respiratoire qui avait suivi l'opération du 11 décembre à Cuba.

Le représentant gouvernemental a indiqué que M. Chavez était revenu à Caracas le 18 février et qu'il séjournait depuis dans un hôpital militaire.

Plus tôt vendredi, le leader de l'opposition vénézuélienne, Henrique Capriles, a accusé le gouvernement de mentir à répétition sur l'état de santé du président Chavez, affirmant que la vérité serait connue dans quelques jours.

M. Capriles a lancé ces allégations sur son compte Twitter, alors que le vice-président Maduro venait de déclarer à la télévision que le président, atteint du cancer, poursuivait sa difficile convalescence depuis son opération à La Havane.

« Nous allons voir comment ils expliqueront au pays dans les prochains jours tous les mensonges qu'ils racontent sur l'état du président », a dit M. Capriles, qui a été défait par Hugo Chavez à l'élection présidentielle du 7 octobre.

Le président Chavez n'a pas été vu ni entendu en public depuis son opération, mais le gouvernement a diffusé quelques photos de lui le 15 février.

Le gouvernement envoie des messages contradictoires. Jeudi, le vice-président Maduro a déclaré qu'Hugo Chavez se battait pour sa vie, mais ce n'est pas la première fois qu'il tient de tels propos.

M. Maduro a accusé les opposants du gouvernement de propager de fausses rumeurs sur Hugo Chavez afin de déstabiliser le pays.

L'opposition estime que M. Chavez devrait prêter serment pour son nouveau mandat ou se déclarer incapable d'assumer ses fonctions et déclencher une nouvelle élection présidentielle. En vertu de la Constitution, il aurait dû prêter serment le 10 janvier, mais la Cour suprême a estimé que l'investiture pouvait être repoussée.

M. Maduro s'est attaqué au journal espagnol ABC et au réseau colombien Caracol pour avoir supposément propagé des rumeurs sur l'état du président. ABC a déclaré, sans citer ses sources, que le cancer de M. Chavez s'était répandu à un poumon et qu'il avait été transféré dans une enceinte protégée d'une île des Caraïbes.

Associated Press


PLUS:rc