NOUVELLES

Un autre candidat à l'essai

01/03/2013 10:50 EST | Actualisé 01/05/2013 05:12 EDT

La FIFA évaluera la technologie d'un quatrième fournisseur pour surveiller les lignes de but à la Coupe du monde de 2014. Trois systèmes allemands et un britannique sont candidats.

Le système GoalControl-4D a obtenu vendredi une licence FIFA. Il fait appel à 14 caméras à haute vitesse installées dans le stade, dont 7 dirigés vers les filets. Elles permettent de suivre la position du ballon en trois dimensions. La société pourra avec cette licence installer son système dans n'importe quel stade dans le monde.

La FIFA a finalement accepté le 5 juillet 2012 de faire appel à la technologie pour surveiller la ligne de but. Elle a lancé le 19 février 2013 un appel d'offres pour les fournisseurs intéressés en vue de la Coupe des confédérations 2013 et la Coupe du monde de 2014 au Brésil.

Avant d'accepter la technologie GoalControl, la fédération internationale avait déjà accordé trois licences :

  • le 25 février 2013, au système Cairos qui propose une solution ayant recours aux champs magnétiques;
  • le 23 octobre 2012, au système anglais Hawk-Eye, bien connu au tennis, qui repose aussi sur l'utilisation de caméras, et au système allemand GoalRef, qui se sert d'un champ magnétique et d'un ballon spécial. Ces systèmes ont été utilisés et testés en compétition en décembre 2012 au Japon.

La FIFA dit qu'elle prendra sa décision en avril.

De plus, la fédération internationale explique ne plus s'opposer à ce que les reprises vidéo (des buts litigieux) soient présentées sur les écrans géants des stades et à la télévision. Un document à cet effet sera étudié samedi à la réunion annuelle du comité exécutif de la FIFA, réuni en Écosse.

La FIFA avait jusqu'ici réservé les reprises au seul usage des arbitres, expliquant que la diffusion grand public des reprises pouvait influencer la décision des officiels. Les organisateurs auront le choix de présenter ou non les reprises sur les écrans, et les arbitres pourront ignorer le résultat du système de surveillance des lignes de but. Ils devront prendre la décision de débrancher ou non le système au plus tard 45 minutes avant le début du match.

« La question de savoir si les reprises devraient être présentées à la télé ou sur l'écran géant du stade doit faire l'objet d'une discussion au début du tournoi. La FIFA suggère que les officiels soient engagés dans la discussion, car cette technologie a été mise en place pour appuyer et protéger l'arbitre », rappelle la FIFA.

PLUS:rc