NOUVELLES

Jim Flaherty maintient le cap vers un budget équilibré

01/03/2013 02:51 EST | Actualisé 30/04/2013 05:12 EDT

À quelques semaines du dépôt du budget fédéral, le ministre des Finances Jim Flaherty a commenté vendredi la légère hausse du PIB de 0,6 % au quatrième trimestre et a précisé qu'il gardait le cap sur l'équilibre budgétaire.

M. Flaherty interprète cette hausse comme un signe de santé pour l'économie canadienne, surtout en comparaison des résultats des États-Unis et de plusieurs pays du G8 pour la même période.

« Cela reflète la bonne santé économique du Canada, mais ceci veut aussi dire que la reprise n'est pas parfaite. Nous allons essayer de contrôler nos dépenses dans le budget. Nous n'allons pas réduire les transferts aux provinces et aux individus pour les soins de santé, l'éducation et les services sociaux, mais nous allons contrôler nos dépenses et nous orienter vers un budget équilibré », a commenté le ministre Flaherty.

En revanche, le mur budgétaire américain « désole » le ministre. Il estime que les compressions annoncées, à partir de minuit, aux États-Unis vont avoir pour conséquence de faire baisser le PNB américain de 0,4 %. « Il est assez désolant que les États-Unis aillent de crise en crise. Nous espérons que les États-Unis vont pouvoir développer un plan à moyen terme. Un plan fiscal durable et s'y tenir. »

Jim Flaherty s'est aussi dit inquiet de l'impact que pourraient avoir les coupes budgétaires sur l'économie canadienne.

Selon lui, les problèmes à la frontière pourraient être plus fréquents lorsque les États-Unis commenceront à mettre à pied des agents frontaliers, ce qui pourrait ralentir le commerce entre les deux pays.

La chef de la sécurité nationale des États-Unis, Janet Napolitano, a estimé que les coupes pourraient affecter jusqu'à environ 5000 postes de patrouilleurs frontaliers, dont plusieurs sur sa frontière canado-américaine.

 

PLUS:rc