À un peu plus d'une semaine du sommet sur l'enseignement supérieur, la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec espère qu'on y parlera aussi des besoins des universités, pas seulement des droits de scolarité.

"On a parlé depuis un an des frais de scolarité, alors qu'on devrait parler d'abord des besoins des universités au niveau du financement, parce que c'est l'avenir du Québec qui passe par l'avenir des universités aussi, en partie. Parlons des besoins des universités et de ce que ça a comme impact si on ne réinvestit pas", a plaidé vendredi la présidente du conseil d'administration de la CREPUQ et rectrice de l'Université de Sherbrooke, Luce Samoisette.

Selon la rectrice, "il faut élever le débat au-delà des moyens" et définir ce qu'on veut de nos universités et leur donner les moyens d'y parvenir, d'accomplir leur mission.

Mme Samoisette souhaite "qu'on parle des vraies choses, ce qu'on veut pour nos universités dans cinq ans, 10 ans, 15 ans, 20 ans. Qu'est-ce qu'on veut que nos universités soient? Est-ce qu'on peut établir un taux de scolarisation à atteindre avec des délais? Après ça, on fera un plan d'action", suggère-t-elle.

"Ce qu'on demande au gouvernement c'est un réinvestissement dans les universités, et c'est ce que le gouvernement a annoncé, la semaine dernière, en déposant les investissements jusqu'en 2018-2019. Ce qui nous préoccupe présentement, ce sont les compressions pour 2012-2013 et 2013-2014. C'est là-dessus qu'on travaille présentement pour essayer d'amoindrir ces compressions-là", a-t-elle ajouté.

Si les universités sont contraintes de se serrer ainsi la ceinture, les services de bibliothèque, d'informatique et autres seront touchés, prévient-elle.

"C'est impossible d'arriver à l'équilibre avec ces compressions-là", et particulièrement celle de 2012-2013, "parce que c'est fait à moins de quatre mois de la fin de l'exercice financier", rappelle-t-elle.

En janvier dernier, la CREPUQ avait remis à jour une étude qu'elle avait commandée et conclu que le sous-financement de fonctionnement des universités québécoises atteignait 850 millions $ en 2009-2010, soit un manque à gagner de 4090 $ par étudiant.

Les recteurs qui s'étaient plaints d'avoir été peu entendus dans tout ce débat sur les droits de scolarité croient avoir réussi à corriger le tir, grâce aux quatre sommets préparatoires qui ont été tenus, ces dernières semaines. "Le message a passé et notre participation était bien entendue", juge Mme Samoisette.

Le sommet se tiendra les 25 et 26 février à Montréal.

Voir aussi: Les réactions au boycott de l'ASSÉ
Loading Slideshow...
  • Delarosbil Kaven

    Roullement de tambour.... On s'y attendait!!! Maintenant, ils vont refaire le beacon dans la rue! #ggi #ASSÉ #PQ #Qc http://t.co/lDLmFRZH

  • Dominique Dumas

    L' #ASSÉ boycotte le sommet... So? La population n'a jamais été invitée elle! #polqc #assnat #RLQ #ggi

  • Bête et méchant!

    Un qui doit rire dans sa barbe c'est bien #JeanCharest! #ASSÉ #ggi #Assnat #PQ

  • Robert Dumont

    #assnat #Assé Avec un gouv. minoritaire le PQ se doit d'avoir une position consensuelle dans l'éducation. Un boycott du sommet est inutile.

  • Martin C.

    Enfin les gens censés pourront discuter raisonnablement lors du sommet sur l'enseignement. #ASSÉ #BonDébarras

  • Robert Deragon

    @tonnyyy L'#Assé perdra le peu de crédibilité qu'il lui reste au sein de l'écrasante majorité des Québécois. Grand déficit de maturité.

  • François Marcotte

    @PaulJournet Au lieu de s'isoler,#ASSE aurait du aller au Sommet & utiliser son droit à la dissidence si les conclusions ne lui plaisent pas

  • Mélanie Bourgeois

    Qc Solidaire: le gouv.Marois est responsable du retrait de l'ASSE du Sommet sur l'enseignement sup. et regrettera son absence #rdi #asse

  • Lawrence Griffin

    Quelle belle surprise l'ASSE ne sera pas du sommet sur l'éducation. En refusant de participer, ils perdent le droit de se plaindre. #ASSE

  • ilivier

    Après les hausses/baisses/gels, la crédibilité de l'#ASSÉ vient maintenant d'atteindre le niveau de la gratuité #ggi http://t.co/ZvOunR1j

  • Will Bossé

    L'#ASSE se prépare à l'affrontement. Nous verrons qui est le véritable gouvernement, l'ASSE ou le #PQ de Mme #Marois. #assnat #sommet #polqc

  • Jérémie McEwen

    après le beau printemps, la niaisage puérile. quelle erreur. #assé

  • Jonathan Gagnon

    Belle ouverture de l'ASSE... La gratuité ou rien. Je comprends pas le monde parfois... :( #sommet2013 #ASSÉ #dogmes

  • Juste ou pas Juste?

    Puisque le stationnement sera payant: L’ #ASSÉ ne participera pas au Sommet http://t.co/iQVnhYCA”

  • M. Antonio

    #ASSÉ boycott le Sommet. Big deal. C'est pas une nouvelle. c'est tant mieux aussi. c'est pas une perte et ne mérite pas sa place là. #PolQc

  • Robert Deragon

    @tonnyyy Merci de me confirmer que l'#Assé se moque de l'opinion de la grande majorité des Québécois. Je n'en demandais pas tant. #Secte

  • Dominique Dumas

    Printemps érable#2? Journalistes fourrés dans leurs allégences, #PQ fourré dans son discours d'il y a 1 an, #ASSÉ isolée... #polqc #RLQ #ggi

  • Mario Brissette

    #ASSE boycott le sommet de l'éducation parce que anti-démocratique. Heille les boys, regardez vos méthodes de votes lors de vos assemblées!

  • Vincent Rabault

    Est-ce que le porte-parole de l'ASSÉ est au courant qu'il n'est pas élu? Cette association a très peu de légitimité. #radioxmtl #asse

  • virginie laberge

    L'ASSÉ boude le sommet sur l'éducation! Des ados!! #assé

  • Robert Deragon

    Enfermée dans ses certitudes, l'#ASSÉ est incapable d'écoute et d'ouverture aux autres. Les Québécois jugeront. #sommet2013 #ggi #polqc

  • PLG

    #assé si vous allez dans la rue à nouveau mais avec #Marois, vous réaliserez un de mes fantasmes... n'oubliez pas le blackbloc! #ggi #pq2013