NOUVELLES

Venezuela: Hugo Chavez absent depuis 2 mois

11/02/2013 05:08 EST | Actualisé 12/04/2013 05:12 EDT

Deux mois ont passé depuis que le président du Venezuela, Hugo Chavez, a monté les escaliers de l'avion présidentiel, salué ses partisans et s'est envolé pour Cuba afin de subir une quatrième opération pour le cancer dont il souffre.

M. Chavez n'a pas fait d'apparition ou de déclaration publique depuis son départ pour La Havane le 10 décembre et le mystère entourant son état de santé s'est épaissi puisque, malgré leur optimisme, les mises à jour du gouvernement à ce sujet ne fournissent aucun détail.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Elias Jaua, a assuré samedi que c'était le président qui gouvernait, ajoutant qu'il se remettait lentement et qu'il menait son combat avec la conviction qu'il allait le remporter.

M. Jaua, qui a rendu visite à Hugo Chavez à Cuba la semaine dernière, a révélé que le politicien de 58 ans avait pris des décisions d'ordre politique et économique. Par exemple, le gouvernement a annoncé vendredi la dévaluation de la monnaie.

Certains représentants du gouvernement, dont Elias Jaua, ont récemment déclaré que le président avait surmonté les complications survenues à la suite de l'intervention chirurgicale qu'il a subie le 11 décembre pour un cancer situé dans la région pelvienne mais dont la nature exacte n'a pas été précisée.

Nicolas Maduro successeur officiel

Le vice-président du Venezuela, Nicolas Maduro, que M. Chavez a désigné comme son successeur avant de passer sous le bistouri, a affirmé que le chef socialiste reviendrait au pays lorsque son état le permettrait.

Mais personne ne peut dire quand cela se produira et ce long silence de la part d'un politicien qui avait l'habitude de parler presque tous les jours à la télévision a poussé de nombreux Vénézuéliens à se questionner sur les raisons qui empêchent Hugo Chavez de dire ne serait-ce que quelques mots à l'intention de ses concitoyens par téléphone.

M. Chavez a été élu pour une première fois en 1999 et a obtenu un nouveau mandat de six ans en octobre. Certains observateurs estiment que ses problèmes de santé obligeront tôt ou tard le Venezuela à tenir de nouvelles élections.

Si le président venait à mourir ou à démissionner, un nouveau scrutin devrait être organisé dans les 30 jours suivant l'annonce.

Les parlementaires vénézuéliens ont voté le mois dernier pour reporter indéfiniment l'investiture d'Hugo Chavez, qui devait avoir lieu le 10 janvier. L'opposition a fait valoir que cette décision n'était pas conforme à la constitution, mais la Cour suprême s'est rangée du côté du gouvernement et a décrété que le président pourrait prêter serment plus tard.


Associated Press

PLUS:rc